I

Alice de l'autre côté du miroir - Cinéma

Adapté autant aux adultes qu’aux enfants, Alice de l’autre côté du miroir apporte à son public une véritable histoire aussi émouvante qu’impitoyable en nous rappelant les causes et conséquences qu’a le Temps sur notre Vie, le tout dans des décors merveilleux et sans oublier la belle morale fidèle à l’univers Disney.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Alice de l’autre côté du miroir
Réalisateurs : James Bobin
Acteurs :  Mia Wasikowska, Johnny Depp, Helena Bonham Carter…
Genre : Fantastique
Date de sortie Cinéma : 1 juin 2016
Résumé : Les nouvelles aventures d’Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.

Alice de l'autre côté du miroir

Alice au pays des merveilles m’avait touché par son univers aussi loufoque que le dessin animé Disney de mon enfance m’avait laissé de trace, mais je n’avais pas été totalement transportée par la réalisation en elle-même. C’est pourtant avec impatience que 6 ans après, je suis allée voir Alice de l’autre côté du miroir, qui m’a encore plus convaincu que son prédécesseur.

Alice de l'autre côté du miroir

N’ayant jamais lu la suite des aventures d’Alice, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. J’ai finalement appris qu’Alice de l’autre côté du miroir n’était pas du tout fidèle à l’oeuvre de Lewis Carroll, mais s’en inspirait juste pour prendre certains éléments. Et autant vous dire que le scénario ne démérite pas puisque qu’après un premier volet – avouons-le – sans queue ni tête qui n’apporte pas de réelle morale, outre le fait qu’Alice y comprend qu’elle doit vivre ses rêves, ce second opus nous dévoile un véritable fil conducteur. Se basant sur le principe que le passé ne peut être changé, mais que l’on peut quand même rattraper ses erreurs, le récit se construit autour du temps.

Alice de l'autre côté du miroir

Car effectivement, dans Alice de l’autre côté du miroir, le Temps est un personnage. Pourtant soumis dans sa recherche d’attention, il se montre aussi déterminé et juste dans sa véritable fonction qui est de veiller au bon déroulement du temps. Il croise forcément la route d’Alice, devenue une femme forte et indépendante, bien plus aventurière que dans l’écoute des besoins des autres. Cette aventure va donc la transformer puisqu’elle va découvrir un Chapelier qui montre ses émotions, cette fois-ci les bonnes comme les négatives, avec les effets qu’elles ont sur son apparence, et elle décide de l’aider. Les personnages se montrent d’ailleurs beaucoup plus nuancés dans ce volet que dans le premier  et la question se pose de savoir si cela est dû ou non à la non-réalisation par Tim Burton. Et c’est ainsi qu’après avoir aperçu une Reine blanche avec un comportement aussi excentrique que fou, nous voyons enfin une jeune femme distinguée au comportement plus logique, mais qui garde sa personnalité loufoque. Alors forcément, on retient la magnifique prestation de tous les acteurs : Mia Wasikowska dans son rôle d’Alice, Johnny Depp le Chapelier fou, Helena Bonham Carter toujours aussi folle en Reine de Coeur, Anne Hathaway en Reine Blanche et le petit nouveau, Sacha Baron Cohen jouant le Temps. Mais surtout, on découvre la dernière prestation d’Alan Rickman dans le rôle d’Absolem pour narrateur qu’on n’oubliera jamais.

Alice de l'autre côté du miroir

Alors bien sûr, la réussite d’Alice de l’autre côté du miroir repose aussi sur les décors plus magnifiques les uns que l’autres. Alice au pays des merveilles se déroulait dans un univers assez sombre et on y perdait un peu la magie du délire de Lewis Carroll et du dessin animé de Disney. Dans ce dernier film, au contraire, c’est une palette de couleurs que nous offrent la société de production de Tim Burton. Mais aussi, les décors y sont beaucoup plus réfléchis. Le château de la Reine de Coeur est ainsi composé de ronces et de roses à l’image de sa coiffure dérangée et donc bine plus représentatif de sa personnalité et ses serviteurs réalisés de fruits et légumes très nature. Quant au château du Temps, à l’esprit Steampunk, il se constitue uniquement de gris, de blanc et de noir pour montrer son sérieux. De même, nous découvrons un univers médiéval aussi intéressant qu’évolué, révélant les nuances du pays des merveilles.

Alice de l'autre côté du miroir

Se basant sur le Temps, Alice de l’autre côté du miroir nous apporte une magnifique métaphore de l’océan pour représenter le voyage dans le passé, un mélange d’impressionnisme et de surréalisme saisissant. Nous découvrons enfin le passé du Chapelier fou, mais aussi celui des deux soeurs, la Reine de Coeur et la Reine blanche, avec une histoire des plus touchantes. Certains diront que le dénouement de l’histoire est prévisible dès le début, mais pour moi, grande naïve, j’ai été embarquée dans ce récit où la scène finale m’a complètement transportée.

Alice de l'autre côté du miroir

Adapté autant aux adultes qu’aux enfants, Alice de l’autre côté du miroir apporte à son public une véritable histoire aussi émouvante qu’impitoyable en nous rappelant les causes et conséquences qu’a le Temps sur notre Vie, le tout dans des décors merveilleux et sans oublier la belle morale fidèle à l’univers Disney.

  • Scénario 95%
  • Ambiance 95%
  • Personnages 85%
  • Visuel 100%
  • Sonore 90%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Cendrillon

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!