Beautiful Bitch - Tome 1,5

Beautiful Bitch m’a laissée mitigée de part son contenu, très orienté sexe et professionnel et le choix d’un très court roman ne permet pas de profiter autant qu’on le voudrait de la plume de Christina Lauren.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Beautiful Bitch – Tome 1,5 Achetez sur Amazon
Auteur : Cristina Lauren
Editeur : Hugo Roman New Romance
Genre : 
Romance, Erotisme
Date de parution : 
02/01/2014
Pages : 
153
Prix : 
9€50
Résumé : 
L’irrésistible et magnétique trentenaire, Bennett (alias Beautiful Bastard), désormais sous le charme de son ex-collaboratrice : l’ambitieuse Chloé qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Enjeux de pouvoir, ébats amoureux et relation tumultueuse, déclinés dans un cadre idyllique et sous des cieux français.
Au moment où la carrière de Chloé est sur le point de décoller, Bennett son ex-boss et nouveau boy-friend, lui, ne rêve que d’une chose : ralentir son rythme professionnel effréné et passer une nuit sensuelle, sauvage et passionnée, en tête-à-tête avec elle. Décidément ces deux-là, sont rarement sur la même longueur d’onde !
Après que Bennett ait exclu de considérer le « refus » de Chloé, comme une réponse à sa proposition de vivre ensemble, on retrouve nos deux duettistes, en pleine conversation houleuse, deux billets d’avion en poche, et une villa à leur disposition dans le sud de France. Mais quel a été l’objet de cette conversation extravagante, qui laisse inévitablement Bennett et Chloé en plein combat de boxe sous la couette ?

Après Beautiful Bastard, je me suis lancée dans la suite de la saga de Christina Lauren avec le court roman Beautiful Bitch publié chez Hugo Roman. Malheureusement, je n’ai pas été autant convaincue que je l’aurai espéré.

« J’ai l’impression que tu emportes mon chez-moi avec toi quand tu t’en vas. »

Dans Beautiful Bitch, nous retrouvons Chloé et Bennett plusieurs mois après la fin de Beautiful Bastard. Ils sont aujourd’hui bel et bien en couple, mais entre le travail et leurs caractères bien trempés, leur vie n’est pas de tout repos. Ils privilégient toujours le professionnel au reste et comme ils ne profitent pas l’un de l’autre autant qu’ils le voudraient, les voilà de nouveau frustrés, irrités et colériques. Leur relation n’a pas changé, toujours aussi passionnelle et explosive. Chloé prouve chaque jour qu’elle mérite son travail et qu’elle est à la hauteur quitte à ne pas compter ses heures et faire passer Bennett en second plan. De son côté, Bennett veut pouvoir enfin profiter de Chloé et passer plus de temps avec elle. Il l’aime et tient à lui faire comprendre que leur couple doit aussi être une de leurs priorités.

Beautiful Bitch se divise en deux parties. Pour ce qui est du début, elle se compose essentiellement de flash-back entre la fin de Beautiful Bastard et le début de Beautiful Bitch, et de sexe. Chaque scène est prétexte à y insérer de l’érotisme limite porno qui se répète encore et encore, ternissant l’aspect plus profond de la relation entre Chloé et Bennett. Certes, le premier tome se composait de nombreux scènes de sexe, mais le reste était développé telle une romance conflictuelle où les deux personnages cherchaient à trouver leur place, autant amoureusement que professionnellement, dans leur futur couple. Alors qu’ici, le problème ne tourne qu’autour de la gestion du temps professionnel et du coup, ils ne font que baiser quand ils se retrouvent…

« Je suis contente de vous voir à nouveau ensemble. C’était beaucoup trop calme par ici. Par calme, je veux dire ennuyeux. Et par ennuyeux, je veux dire personne en train de crier ou de s’insulter, de se traiter d’insupportable mégère ou de connard arrogant ! »

Heureusement, la seconde partie de Beautiful Bitch rattrape un peu le coup, puisqu’il est surtout question de leurs retrouvailles en vacances et du futur de leur relation. Bennett se remet beaucoup en question par rapport à son comportement d’avant et réalise combien il tient à Chloé. Il essaye tant bien que mal de lui prouver son amour, de la meilleure manière qui soit et cherche à faire au mieux. Il ne sait pas trop comment se comporter et c’est agréable de le voir se torturer les méninges pour satisfaire sa compagne qui elle, repousse encore une fois faute de travail – et surtout de conscience professionnelle un peu trop importante par rapport à son couple. Pour autant, elle veut la même chose que Bennett et elle cherche à avoir les deux par tous les moyens, obstinée comme elle est. Leur couple prend enfin un peu de profondeur dans ce volet qui aurait mériter d’être bien plus approfondi.

« Ne tombe jamais amoureux d’une femme qui fera toujours passer tes désirs avant les siens. Choisis une femme à poigne, qui n’ait peur de rien, comme toi, et construis-toi à ses cotés. Trouve la femme qui te poussera à être un homme meilleur. »

Beautiful Bitch m’a laissée mitigée de part son contenu, très orienté sexe et professionnel et le choix d’un très court roman ne permet pas de profiter autant qu’on le voudrait de la plume de Christina Lauren.

  • Histoire 85%
  • Ecriture 85%
  • Personnages 85%
  • Emotions 75%
  • Originalité 65%
  • Suspense 60%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Beautiful Bastard

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!