Calendar Girl - Avril

Calendar Girl – Avril est un mois qui m’a beaucoup plu, mêlant encore une fois les dérives et les morales de cette histoire, tout en faisant avancer Mia, et Audrey Carlan arrive une nouvelle fois à nuancer les deux aspects complètement opposés avec brio. Vivement le tome de Mai !

Avis par Laurapassage

p

Titre : Calendar Girl – Avril Achetez sur Amazon
Auteur : Audrey Carlan
Editeur : Hugo Roman New Romance
Genre : 
Romance
Date de parution : 
06/04/2017
Pages : 
160
Prix : 
9€95
Résumé : 
Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

Comme tous les mois, c’est avec plaisir que je me suis lancée dans la suite de la saga d’Audrey Carlan avec Calendar Girl – Avril. Les mois se suivent et ne se ressemblent pas, Janvier m’avait beaucoup plu, Février déçue et Mars conquise. Mais qu’en est-il de ce nouveau volet publié chez Hugo Roman dans la collection New Romance ?

 

« J’ai souvent entendu que l’enfer est pavé de bonnes intentions, mais c’est la première fois que je saisis vraiment le sens de cette expression. »

 

 

Dans Calendar Girl Avril, et comme tous les mois, nous retrouvons Mia toujours impatience de découvrir son nouveau client. Alléluia, elle grandit enfin et réfléchit un peu plus avant d’agir, même si ses vieux démons ne sont jamais bien loin quitte à ressurgir dans certaines situations. N’empêche, elle se montre enfin un peu plus mature dans ce dernier volet et fait preuve d’un peu plus de bon sens qu’auparavant (outre le tome de Mars différent par rapport à son client). Elle pense un peu moins par le sexe et un peu plus par les sentiments… et c’était pas gagné. Mason, son client est quand à lui un personnage complexe et tout en opposition. Encore une fois, il aurait été agréable de l’approfondir davantage, mais le format oblige, on se contente d’un déroulement rapide de toute la profondeur qu’il incarne. Rachel, son attaché de presse n’est pas en reste non plus même si sa personnalité et son histoire sont survolées.

Comme je le disais, le mois d’avril est celui des sentiments, qui sont clairement mis en avant. Mia doute beaucoup de son futur une fois son année d’escort terminée et Wes n’est jamais bien loin de ses pensées. Une fois n’est pas coutume, leur relation amis/amants/amoureux est chamboulée et surtout remise en question sur son bien fondé et sa réelle nature. Le sexe encore bien présent m’a paru cette fois-ci non pas limite porno comme pour le mois de Février, mais c’est plutôt le côté pervers qui m’a dérangé, que j’ai trouvé très limite. Une chose est sûre, Audrey Carlan sait franchir les limites du New Adult, certes en n’en exposant qu’une seule à la fois par tome, mais quand même. Pour autant, Calendar Girl – Avril reste un très bon court roman.

 

« Si un jour tu veux rester avec une femme plus de trois jours, tu apprendras qu’il vaut mieux lui donner des noms qui lui donnent le sentiment d’être spéciale, et pas juste une parmi tant d’autres. Tu ferais bien de t’en souvenir. »

 

 

Puisqu’en plus de ne pas totalement respecter les codes du New Adult en se dirigeant vers du porno-soft (comme j’ai pu le dire dans le tome de Février), Audrey Carlan développe chaque fois son histoire autour d’une morale qui fonctionne bien. Entre cancer, bonne cause, estime de soi et peur à la fois de ne pas mériter et d’ouvrir son coeur, ce nouveau volet n’est pas en reste de belles valeurs qui contrastent avec le sexe pur et dur qui alimente cette histoire (avec l’éthique mise à l’épreuve autant dans le comportement de Mia, avec l’alcool, l’argent et le sexe notamment, et son travail qui ressemble parfois à de la prostitution). Et ça fonctionne puisque ce mois d’Avril divertit comme il le devrait tout en arrivant à toucher son lecteur en lui rappelant l’importance de certaines choses dans la vie.

 

« Je sais désormais qu’il est important de prendre des risques pour trouver son bonheur et que bien trop de gens se laissent piéger par la routine en pensant que leur vie ne peut s’améliorer, même quand ils ont conscience de ne pas être heureux. »

 

 

Calendar Girl – Avril est un mois qui m’a beaucoup plu, mêlant encore une fois les dérives et les morales de cette histoire, tout en faisant avancer Mia, et Audrey Carlan arrive une nouvelle fois à nuancer les deux aspects complètement opposés avec brio. Vivement le tome de Mai !

  • Histoire 90%
  • Ecriture 90%
  • Personnages 90%
  • Emotions 90%
  • Originalité 85%
  • Suspense 90%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Calendar Girl – Mars

0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. N'empêche, c'est sympa d'avoir un tome par mois. Je n'ai pas commencé cette série et je ne sais pas si ça se fera un jour ^^

Laissez moi un commentaire