Dreamology

Dreamology se révèle une histoire simple et douce, avec une belle histoire d’amour avec des personnages vraiment intéressants. Je retiendrait surtout l’écriture de Lucy Keating qui arrive à transformer des rêves en réalité sur papier.

Avis par Laurapassage

Dreamology
p

Titre : Dreamology Achetez sur Amazon
Auteur : Lucy Keating
Editeur : 
Michel Lafon
Genre : 
Young Adult, Romance
Date de parution : 
11/02/2016
Pages : 
354
Prix : 
15€95
Résumé : 
Depuis son enfance, Alice mène une double vie. La vie réelle, où elle habite seule avec son père… et sa vie en rêves ! Toutes ses nuits sont peuplées d’aventures extraordinaires, de voyages, de rencontres, et surtout d’un garçon de son âge : Max. Au fil des années, elle est tombée amoureuse de lui et ne pense qu’à se coucher le soir pour le retrouver. Mais le jour de sa rentrée au lycée, Alice voit Max. En chair et en os. Le garçon de ses nuits existerait-il vraiment ? Sauf que lui ne semble pas la reconnaître. Pire, Max a déjà une petite amie. Céleste, une fille adorable, qui le connaît depuis longtemps et qui l’a aidé à traverser les moments difficiles de sa vie… réelle. Pourtant, alors qu’Alice s’apprête à manger par erreur un gâteau auquel elle est allergique, Max se précipite vers elle pour l’en empêcher ! Car lui aussi rêve d’Alice depuis l’enfance. Et bientôt d’étranges événements se produisent. Des éléments de leurs aventures imaginaires font soudain surface alors qu’ils sont éveillés : des feuilles d’arbre rose fluo, des empreintes de chien géant, des étoiles filantes de toutes les couleurs. Tandis que les frontières entre rêve et réalité deviennent de plus en plus floues, Alice et Max décident d’éclaircir ce mystère. Et leurs pas les conduisent vers l’étrange Centre de recherche sur les rêves…

« Et par-dessus tout, n’aie pas peur de suivre tes rêves, Alice. Ils sont tout ce que nous avons. Sans eux, nous ne sommes rien. »

 

De part son résumé étonnant et sa sublime couverture, j’ai immédiatement été tentée par Dreamology qui traite le thème des rêves d’une manière plutôt innovante.

A mon goût un peu long au début, j’ai fini par entrer complètement dans Dreamology après une cinquantaine de pages, lorsqu’Alice et Max se rencontre vraiment en chair et en os et qu’ils commencent à échanger. Lucy Keating nous révèle des personnages très réalistes et loin des clichés dont on peut avoir l’habitude. Alice se montre mature pour son âge, ce qui apparaît logique quand on connaît son passé, à la fois timide et sage, elle s’affiche comme une adolescente avec du caractère dès qu’elle en a l’occasion. De son côté, Max est un ancien garçon réservé et qui vit avec ses peurs comme il peut et un brin « trop » sérieux. Tous les personnages du livre possèdent leurs défauts et leurs qualités et ne tombent pas dans la facilité des stéréotypes et les adolescents secondaires à l’histoire deviennent eux aussi très attachants au fil des pages, chacun avec leurs particularités et jamais dans la caricature.

« Avoir le coeur brisé, c’est une expression qui, sans être tout à fait exacte, repose sur une base scientifique. Donc, ne culpabilise pas s’il te manque. C’est tout à fait normal. Mais comme une fracture, un coeur en miettes finit par se ressouder. »

 

Ce qui m’a le plus étonné dans Dreamology, c’est la manière qu’à Lucy Keating de décrire les rêves d’Alice. A la fois complètement loufoques, elle réalise une description totalement en accord avec les rêves que chacun fait, incohérents et pourtant avec une trame et un fondement plutôt logique. L’exercice est parfaitement rempli tant il me semble difficile. On découvre ainsi la poésie de l’auteure qui lie remarquablement bien les évènements du passé au présent, nous permettant de découvrir petit à petit l’histoire des personnages.

Mais malgré une histoire bien travaillée, dans Dreamology, Lucy Keating n’apporte que peu d’explications sur le comment de l’intrigue. Les questions que l’on se pose sur la manière dont Alice peut rêver d’une personne réelle restent sans réponse et ce point demeure flou à la fin, sans analyse fantaisiste ou scientifique, ce qui gâche un peu la pertinence du récit.

« C’est drôle comme tout vous semble énorme quand vous êtes gamin, mais quand vous revenez plus tard, vous réalisez combien les choses sont plus petites que vous ne le pensiez – que c’est juste vous qui étiez minuscule à l’époque. »

 

Et pourtant, Dreamology se révèle une histoire simple et douce, avec une belle histoire d’amour avec des personnages vraiment intéressants. Je retiendrait surtout l’écriture de Lucy Keating qui arrive à transformer des rêves en réalité sur papier.

  • Histoire 90%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 75%
  • Emotions 85%
  • Originalité 95%
  • Suspense 60%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
La vérité sur Alice

0 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. J'ai peur que ce soit un peu trop young-adult, mais la couverture est vraiment belle. L'histoire est mignonne aussi. Peut être que quand j'aurais besoin de douceur je me laisserais tenter.

    • Effectivement, c'est très "jeune" comme histoire mais si tu as besoin d'une lecture divertissante et rapide, c'est parfait ;)

  2. Ce livre me tente beaucoup, l'histoire est originale et j'adore l'idée des rêves.

    • Ce que j'ai le plus apprécié dans le livre, c'est la façon dont l'auteure arrive à narrer les rêves car elle arrive à décrire des évènements et des enchainements totalement farfelus et pourtant "réalistes" qui composent les rêves de chacun.

Laissez moi un commentaire