Emancipés - Tome 1

Emancipés, débordant de secrets et de suspens, m’a laissé perplexe, car seules certaines parties m’ont permis de considérer cette lecture assez mitigée et avec ses nombreux défauts, ma lecture a été agréable en grande partie grâce à la plume fluide et prenante de M. G. Reyes.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Emancipés – Tome 1 Achetez sur Amazon
Auteur : M. G. Reyes
Editeur : 
Mosaïc
Genre : Young Adult, Thriller
Date de parution : 
06/07/2016
Pages : 
336
Prix : 
14€90
Résumé : 
Pas d’adultes. Pas de limites. Pas d’alibis. Ils sont six. Jeunes. Libres. Emancipés. Pas d’adultes, pas de limites. Ils ne se sont jamais rencontrés. Le hasard les réunit en coloc dans une somptueuse villa de Venice Beach.  On pourrait croire à une vie de rêve… Mais chacun a ses ambitions. Chacun a ses secrets. Chacun cache quelque chose aux autres. Sans compter ce qu’ils ignorent : à leur insu, quelqu’un les espionne à distance. Mais qui, et dans quel but ?  

Alors que Steven du blog Plume Bleue devait lire un thriller pour un challenge et sachant que j’ai aussi du mal avec ce style de livres, il m’a tout simplement proposé de lire Emancipés qui conjugue le thriller et le young adult et que nous voulions découvrir tous les deux.

« Grace s’immobilisa. Elle ne s’attendait pas du tout à ce que les chose prennent cette tournure. Elle n’était pas sûre d’aimer l’idée que les colocataires en sachent plus sur Lucy. C’était peut-être risqué. »

Publié en ebook en 6 épisodes en avant-première, Emancipés nous raconte l’histoire de 6 adolescents tout juste émancipés qui vont vivre en colocation. Au début, j’avais un peu peur de me perdre parmi tous les personnages (puisque le point de vue change à chaque chapitre). Finalement, les personnalités de chacun étant tellement clichés que je n’ai pas eu ce problème. Car soyons honnête, entre Paolo le beau garçon sportif et intelligent, Lucy la black fan de punk, de musique et de fumette, John-Mickael l’homosexuel rejeté par son père qui a vécu dans la rue, Grace la jolie fille timide et très intelligente qui aide les autres, Maya la geek mexicaine avec des problèmes d’immigration et Candace la belle jeune actrice aux punchlines acerbes, on a notre lot de stéréotypes américains. Et bien sûr, leur passé reste un mystère et c’est avec une surenchère de galères qu’ils ont vécu et vont vivre qu’ils sont caractérisés.

Pour autant, Emancipés se lit très facilement. M. G. Reyes a une plume fluide et simple, ce qui permet une agréable lecture. La découpe en épisodes ajoute un rythme à l’histoire, nous donnant envie d’en terminer un dès qu’on le commence. Le soucis, c’est que l’alternance entre surenchère de galères, vie normale d’étudiants qui vivent ensemble et doivent gérer une maison et révélations sur l’intrigue du récit, se fait parfois difficilement. Certains moments n’apportent pas vraiment d’avancée sur les raisons de leurs liens et à d’autres, on apprend d’un coup plusieurs indices nous permettant d’élucider petit à petit le mystère de ce thriller. C’est d’ailleurs avec ces instants uniquement ciblés sur la vie des adolescents qu’on remarque des personnages qui ne tiennent pas la route dans leur comportement par rapport à leur personnalité de base.

« On lui avait dit que l’amour faisait souffrir, mais il n’avait connu jusqu’à présent qu’une succession de sourires agréables… et insipides.« 

Malgré tous ces défauts, j’ai bien aimé Emancipés. Les révélations qui apparaissent petit à petit dans l’histoire pour nous faire comprendre les liens qui les unissent sont vraiment intéressants. Au fil des pages, on commence à émettre des idées sur les filons de l’intrigue et si parfois on tombe juste, l’auteur arrive avec brio à nous tenir dans le flou pendant de longues périodes. Mais encore une fois, c’est un premier tome qui donne les bases de l’histoire et qui ne révèle pas la quart du mystère en cours. Et même si j’ai apprécié cette lecture, je trouve un peu gros de nous laisser avec si peu d’informations après ce premier volet, nous « obligeant » à lire la suite pour connaitre l’issue de cette colocation et de l’intrigue.

« Elle n’aimait pas l’idée de devoir mentir à Paolo. Autant réduire les mensonges au strict minimum.« 

Emancipés, débordant de secrets et de suspens, m’a laissé perplexe, car seules certaines parties m’ont permis de considérer cette lecture assez mitigée et avec ses nombreux défauts, ma lecture a été agréable en grande partie grâce à la plume fluide et prenante de M. G. Reyes.

  • Histoire 90%
  • Ecriture 90%
  • Personnages 50%
  • Emotions 60%
  • Originalité 75%
  • Suspense 90%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Nil

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!