Flocons d'amour

Au final, ces trois histoires se lient grâce à la tempête de neige qui s’abat sur Gracetown, la Waffle House (autrement dit un restaurant de gaufres) et le Starbucks. La première nouvelle se détache des autres pour ses personnages peu communs et le message passé. Les deux autre s’avèrent moins magiques pour le thème de Noël. Mais Flocons d’amour reste un plaisir de lecture pour les mois d’hiver.

Avis par Laurapassage

Flocons d'amour
p

Titre : Flocons d’amour Achetez sur Amazon
Auteur : Maureen Johnson, John Green, Lauren Myracle
Editeur : Hachette Romans
Genre : Young Adult, Noël, Romance
Date de parution : 01/07/2015 (réédition)
Pages : 352
Prix : 13€90
Résumé : 24 décembre. Nuit des miracles ? Ou des catastrophes ? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent ! Gracetown… Bourgade perdue au milieu de nulle part qui vous ferait presque regretter le traditionnel et soporifique repas de Noël. Pourtant Jed, Jubilé, et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie. Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d’une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent. Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace ! John Grenn, Maureen Johnson, Lauren Myracle : les plumes de trois grands auteurs s’allient pour vous faire rire et rêver d’amour, créant un univers où les anges de Noël ne chôment pas !

Flocons d’amour est un recueil de trois nouvelles écrites par trois auteurs différents : Maureen Johnson, John Green et Lauren Myracle. Les histoires se situent à Noël et elles se recoupent les unes aux autres avec des personnages en commun. J’ai apprécié le lien entre elles, tout en gardant, les différences d’écriture de chaque écrivain mais aussi la longueur des nouvelles, s’apparentant presque à de petits romans.

La première nouvelle de Flocons d’amour, Le Jubilé express, écrite par Maureen Johnson, nous conte l’histoire de Jubilé, fille de parents adeptes des maisons de Noël Flobie représentant un village entier. Cette histoire d’amour peu banale reste ma préférée des trois avec deux personnages atypiques aux particularités détonnantes. Le but de ce récit est de nous inciter à rendre l’autre heureux et avoir le sens du partage. Très détaillées au niveau des décors et des sentiments des personnages, l’auteure arrive à nous rendre attachés aux deux protagonistes principaux dès leur rencontre. Une très belle histoire d’amour.

La seconde nouvelle de Flocons d’amour, Un miracle de Noël à Pompons, écrite par John Green, nous parle d’une bande d’amis : JP, Le Duc et Tobin. L’auteur, une fois encore, comme dans tous ses livres, se sent obligé de faire vivre une surenchère de péripéties à ses personnes. Dommage car le côté personnel de ses héros en pâtit et l’histoire d’amour, bien que téléphonée, tombe comme une crêpe à la fin du récit. De plus, pourtant adepte des histoires adolescentes, l’auteur nous montre des protagonistes parfois bien trop familiers pour un livre (on dit tous des gros-mots, ce n’est pas pour ça qu’on souhaite en lire).

Enfin, la dernière nouvelle de Flocons d’amour, Le saint patron des cochons de Lauren Myracle, nous raconte l’histoire d’Addie, l’archétype de la fille populaire égoïste qui croit se remettre en question, alors que pas vraiment et qui vit un crise existentielle. Le plus de ce récit reste indéniablement la morale de toute bonne histoire de Noël, nous invitant à penser plus aux autres plutôt que de se préoccuper continuellement de notre petite personne.

Au final, ces trois histoires se lient grâce à la tempête de neige qui s’abat sur Gracetown, la Waffle House (autrement dit un restaurant de gaufres) et le Starbucks. La première nouvelle se détache des autres pour ses personnages peu communs et le message passé. Les deux autre s’avèrent moins magiques pour le thème de Noël. Mais Flocons d’amour reste un plaisir de lecture pour les mois d’hiver.

  • Histoire 65%
  • Ecriture 90%
  • Personnages 60%
  • Emotions 70%
  • Originalité 55%
  • Suspense 45%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Le théorème des Katherine

0 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. Je crois que je vais me le réserver pour le prochain Noël ! :)

  2. J'ai lu ce livre et j'avais bien aimé. Après c'est sûr que ce n'est pas le livre de l'année.

Laissez moi un commentaire