Gardiens des Cités Perdues - Tome 6 - Nocturna

Nocturna continue la saga Gardiens des Cités Perdues avec brio, entre cliffhangers, nouveaux questionnements et révélations et Shannon Messenger réussit une nouvelle fois à faire évoluer ses personnages avec justesse, faire passer le lecteur par une multitude d’émotions et introduire de nouveaux thèmes qu’elle traite avec brio.

Avis par Laurapassage

Gardiens des Cités Perdues – Tome 6 – Nocturna

Shannon Messenger

Lumen


Young Adult, Fantasy, Fantastique
16/11/2017 – 768 pages – 16€00
Sophie Foster traverse une mauvaise passe. Le deuil et l’incertitude la rongent, mais elle sait au moins une chose : elle ne renoncera à aucun prix. Et si les Invisibles ont eu leur part de victoires, la bataille est loin d’être terminée. Le temps est donc venu de changer de tactique, quitte à faire des sacrifces, quitte à reconsidérer ce qu’elle croit. Il peut-être même temps pour Sophie de se er à ses ennemis…
Or, tous les chemins semblent mener à Nocturna – sinistre porte qui mène à un endroit plus lugubre encore. Pour s’y rendre, Sophie et ses camarades passent donc un marché plus qu’inquiétant. Mais rien n’aurait pu les préparer à ce qu’ils vont y découvrir. Les difficultés qu’ils vont affronter les renvoient loin, bien loin en arrière, dans les méandres de leur passé. Le temps manque, les erreurs s’accumulent… s’ils veulent survivre, Sophie et les siens vont devoir joindre leurs forces comme jamais auparavant.


J’attendais une nouvelle fois avec grande impatience la sortie du sixième tome de la saga Gardiens des Cités Perdues et c’est sans surprise que Nocturna a été un énorme coup de coeur, comme le premier tome, Exil, Le Grand Brasier, Les Invisibles et Projet Polaris. Car Shannon Messenger n’a de cesse de me surprendre et Lumen n’a pas non plus ménagé ses efforts avec la sortie française seulement 9 jours après la version originale !

« Nous nous gaussons d’être supérieurs au reste de la planète. Nous parcourons le globe pour sauvegarder les animaux, allant même jusqu’à ordonner aux nains d’évider une chaîne de montagne pour y bâtir un Sanctuaire. Mais à côté de ça, nous avons laissé mourir des milliards d’humains. »

 

Comme pour chaque tome, Nocturna reprend immédiatement après la fin du tome précédent, là où Shannon Messenger nous laissait sur un cliffhanger insoutenable. Et quel plaisir de retrouver Sophie et ses acolytes ! Et une fois encore, la jeune fille mûrit énormément lors de cette nouvelle aventure. Elle se montre de plus en plus raisonnable, ne va plus au devant du danger tête baissée, écoute les sages paroles de ses ainés et remet à sa place ceux qui n’ont pas évolué comme elle et prennent des décisions attentives où ils mettent leur vie en jeu. Attaquée encore plus profondément dans ce volet, on la sent plus affectée que jamais elle n’a pu l’être auparavant. Heureusement pour elle, Fitz et Keefe ne sont jamais bien loin et le doute subsiste toujours concernant le véritable élu de son coeur (et c’est vraiment tout mignon, comme je le dis chaque fois, contrairement à tous ces triangles amoureux qu’on ne supporte plus). Biana, Dex, Tam et Linh ne sont pas en reste bien sûr et ne manquent jamais une occasion de l’épauler et l’accompagner dans ses mésaventures. Les adultes elfes, le Cygne Noir, les gobelins et les ogres sont aussi toujours très présents dans ce tome où les nombreux protagonistes défilent page après page selon les besoins de la situation en cours.

Il y a de grandes chances que je me répètes une nouvelle fois face aux chroniques précédentes, mais Shannon Messenger, tout en me surprenant à chaque nouveau tome par son histoire, propose comme toujours, un récit complet, aux multiples facettes, avec des cliffhangers et des retournements de situation qui fonctionnent à la perfection. Si vous ne la saviez pas encore, sachez que chaque fin de chapitre vous appelle à lire la suite. Ils sont courts (souvent une dizaine de pages) et efficaces. Et pourtant, ne vous attendez pas à de l’action en continu. Non, l’autrice sait manier les mots comme peu le font, en apportant énormément de réponses aux interrogations qu’elle soulève tout au long de son histoire, tout en en vous présentant un nouveau lot de questions. Sincèrement, je connais peu d’écrivains capables de vous donner dès les premières pages des révélations, avec des longues conversations entre les personnages, sans coupure ni absence de réponses. D’ailleurs, je peux vous dire que cette brisque à plus de 700 pages mettra vos émotions à rudes épreuves ! Oui oui, j’étais déjà en larmes à la fin du premier quart du livre ! Et ça ne s’arrête pas là, vous vous en doutez bien.

« L’étoile ne se lève qu’à Nocturna. »

 

Car en plus du fait que Shannon Messenger nous fait passer par une multitudes d’émotions avec une variété étonnantes, elle n’hésite pas à traiter une nouvelle fois un nombre infinis de thèmes et ce, sans les survoler ou en surcharger le lecteur. Dans Nocturna, il est toujours question de bien et de mal, d’amour, d’amitié et de fraternité, de fidélité et donc de trahison, de confiance en soi (…), mais il y est surtout question cette fois de sacrifice, qui dans des situations difficiles sont parfois inévitables, et de respect interespèces et donc évidemment de racisme.Et c’est encore une fois impressionnant de voir avec quelle justesse l’autrice traite de tels sujets qui peuvent vite faire tourner le récit, soit à l’horreur, soit à la mièvrerie. Je peux vous le dire, l’alternance entre actions, dialogues et descriptions, que ce soit des décors, des ressentis ou des réflexions des personnages, et des points sur la situation, se fait naturellement et l’écriture fluide, simple et prenante de l’autrice en fait un véritable page-turner. On ne sait où donner de la tête pendant tout le récit tellement les différentes pistes s’alternent et sont plausibles. Je dirais même qu’on tente de savoir qui joue un double jeu et ce qui nous attend dans la révélation finale, mais encore une fois, Shannon Messenger termine Nocturna sur un cliffhanger surprenant que l’on ne voit pas du tout venir.

« Sophie avait enduré des années de mal-être – jusqu’au sein de sa famille, qu’elle chérissait pourtant – avant que les elfes ne lui dévoilent enfin la vérité et ne la ramènent dans les Cités Perdues. »

 

Nocturna continue la saga Gardiens des Cités Perdues avec brio, entre cliffhangers, nouveaux questionnements et révélations et Shannon Messenger réussit une nouvelle fois à faire évoluer ses personnages avec justesse, faire passer le lecteur par une multitude d’émotions et introduire de nouveaux thèmes qu’elle traite avec brio.


  • Histoire 100%
  • Ecriture 100%
  • Personnages 100%
  • Emotions 100%
  • Originalité 100%
  • Suspense 100%

En voir plus :
– D’autres chroniques : Livraddict / Babelio / Goodreads
– D’autres citations : Babelio


Photos Instagram :

Gardiens des Cités Perdues - Tome 6 - Nocturna
1 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Après avoir lu ça .. J'ai vraiment hâte de le recevoir !! 😱😍

  2. Je n'ai que survolé ta chronique mais j'ai hâte de lire la suite. Avec Mathilde, on va se faire une LC du tome 3 dans le cadre du Cold Winter Challenge et j'ai trop hâte :D

Laissez moi un commentaire