Gardiens des cités perdues - Tome 1

Ce page-tuner a le mérite d’être abordable par les plus jeunes (à partir de 8 ans) et saura ravir les plus grands comme moi et, avec Gardiens des cités perdues, Shannon Messenger a réussit à me refaire vivre le émotions que je n’avais pas ressenties depuis la série de J.K. Rowling.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Gardiens des cités perdues – Tome 1 Achetez sur Amazon
Auteur : Shannon Messenger
Editeur : 
Lumen
Genre : 
Jeunesse, Fantastique
Date de parution : 
15/05/2014
Pages : 
517
Prix : 
15€00
Résumé :
Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Depuis le temps que j’entends parler de cette saga et de son auteure, je ne pouvais passer à côté. C’est donc avec de nombreuses attentes que j’ai dévoré le premier tome de Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger, lecture qui ne m’a aucunement déçue, bien au contraire !

« Chaque espèce existe pour une raison. Qu’on en laisse disparaître une seule, et c’est la planète qui se trouve privée de la beauté et des qualités uniques dont elle était porteuse. »

Comparée à la saga phénomène Harry Potter de J.K. Rowling, je ne vais pas tergiverser plus longtemps et vous apporter mon point de vue. Dans Gardiens des cités perdues, il n’est pas question de sorciers ou de magie à proprement parler, mais l’histoire d’un enfant vivant une existence « normale » avec les humains et qui va être propulsé dans un univers fantastique vous rappeler sûrement certains souvenirs. Sachez qu’ici aussi, vous découvrirez un nouveau monde avec ses coutumes, sa nourriture, ses tenues vestimentaires, ses métiers, son mode éducatif, ses moyens de locomotion, ses animaux (…). Alors autant vous le dire, j’ai ressenti avec ce premier tome les mêmes sentiments de découverte et de béatitude devant l’univers riche et complet créé par Shannon Messenger, tout comme j’avais pu le faire lors de ma toute première lecture d’Harry Potter à l’école des sorciers. Et ça fait un bien fou de retomber ainsi en enfance, totalement éblouie et rêvant d’un nouveau monde fantastique.

Dans Gardiens des cités perdues, nous suivons les aventures de Sophie qui découvre, du jour au lendemain, qu’elle n’est pas humaine. Du haut de ses 12 ans, elle va se montrer courageuse face à toutes les épreuves qu’elle va traverser, de la plus petite comme se faire des amis dans sa nouvelle école, aux plus dures mettant sa vie en danger. Accompagnées d’une multitude de personnes vraiment différentes, autant par leur statut que par leur âge, elle va devoir oublier sa vie passée pour se concentrer sur son futur par toujours facile. Chacun saura l’aider à sa manière, même si elle devra apprendre à accorder sa confiance aux autres.

« Elle ferma les yeux. Voilà ce dont elle avait besoin. Ne plus rien ressentir. Ne plus se soucier de rien. Elle ne s’attacherait plus jamais à personne. »

Et Shannon Messenger n’y va pas de main morte avec son héroïne. Elle affrontera des méchants totalement inconnus, laissant planer le mystère jusqu’à la fin. Nous apportant petit à petit des informations sur son univers et Sophie, Gardiens des cités perdues est une entrée en matière à la fois douce et enivrante. L’auteure nous embarque dans un tourbillon de sujets différents (la famille, les amis, l’univers des cités perdues, la confiance, la nature de chacun…) sans jamais nous embrouiller. Et ce page-tuner a le mérite d’être abordable par les plus jeunes (à partir de 8 ans) et saura ravir les plus grands comme moi.

« Promets-moi d’être une jeune fille de treize ans normale et heureuse. D’aller en cours. De te faire des amis. De t’enticher de garçons. De t’amuser. Et non de t’inquiéter de messages secrets, complots ou rébellions. »

Alors oui, pour moi, ce premier tome est à la hauteur du premier livre de la saga Harry Potter. A mes yeux, Shannon Messenger a réussit avec Gardiens des cités perdues à me refaire vivre le émotions que je n’avais pas ressenties depuis la série de J.K. Rowling. Si ce n’est déjà fait, foncez vous procurer ce premier tome. Et pour les petits budgets, sachez qu’il sortira en poche en octobre. A très vite pour la chronique du tome 2 !

  • Histoire 95%
  • Ecriture 100%
  • Personnages 95%
  • Emotions 90%
  • Originalité 95%
  • Suspense 95%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Les fiancés de l’hiver

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!