Grey : Cinquante nuances de Grey par Christian - Tome 4

Finalement, l’écriture peu transcendante de E.L. James apporte un semblant de réponse au premier tome 50 nuances de Grey pour continuer la publicité réalisée par les premiers livres et le film et vendre encore plus.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Grey : Cinquante nuances de Grey par Christian – Tome 4
Auteur : E. L. James
Editeur : JC Lattès
Genre : Littérature sentimentale
Date de parution : 28/07/2015
Pages : 560
Prix : 17€
Résumé : Redécouvrez Cinquante Nuances de Grey à travers les yeux de Christian qui contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent.
À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un coeur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d’estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?

Lorsque j’ai appris que E.L. James allait enfin sortir la version de Christian de 50 nuances de Grey, je savais que je ne pouvais pas rater ça, ma curiosité était plus forte que tout.

Par ce livre, nous avons enfin accès aux sentiments de Grey. On découvre ce qui lui pose par la tête quand il rencontre Ana et pourquoi il s’acharne autant à vouloir une histoire avec elle. Le problème du livre, c’est qu’il comprend 75 % de 50 nuances de Grey et il est extrêmement pénible de devoir relire tous les mails que l’on connait déjà. J’avoue avoir passer certains passages déjà lus. Le point positif, c’est que l’on n’a plus droit à la fée intérieure d’Ana chaque fois qu’elle a un orgasme (ce qui était le plus exaspérant du point de vue d’Ana), le point négatif c’est qu’encore une fois, la répétition est le vice de E.L. James puisque maintenant, Christian voit Ana exploser dès qu’elle prend son pied. Comme pour les premiers livres, l’écriture n’est pas mauvaise mais les expressions toutes faites et répétitives lassent énormément après plusieurs centaines de pages.

Ce livre complémente bien 50 nuances de Grey. D’autant que les cauchemars ou rêves de Grey apporte beaucoup à la compréhension de son personnage. Sauf que Christian ne donne plus du tout l’impression d’un bad boy distingué car on ne comprend pas réellement ce qu’il ressent. Même lorsqu’il fait l’amour avec Ana, Grey est tout simplement « vanille ». Il ne paraît pas complètement torturé par son histoire personnelle, ce point ci est bien trop sous exploité à mon goût. Il semble tout aussi lisse, trop peu tourmenté et pas assez trash comme Ana nous l’avait paru dans 50 nuances de Grey. Il apparaît trop peu sadique et excessivement mielleux. Christian possède trop peu de nuances, ce qui faisait sa force dans le premier tome de la série. Et à part au début, on apprend que très peu son ressentit. Malgré un narrateur omniscient, Grey se cache à lui-même ses propres sentiments. Dommage.

Finalement, l’écriture peu transcendante de E.L. James apporte un semblant de réponse au premier tome 50 nuances de Grey pour continuer la publicité réalisée par les premiers livres et le film et vendre encore plus.

  • Histoire 70%
  • Ecriture 70%
  • Personnages 70%
  • Emotions 75%
  • Originalité 20%
  • Suspense 20%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
After

0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Hello ! ^^
    Je veux vraiment lire ce livre, mais je me suis résigné à le faire. En effet, une amie à moi m'a déconseillé de le lire... Mais ta chronique m'a donné envie de le découvrir ! ^^

    • Coucou !
      Si tu as lu la première partie de la trilogie, je trouve qu'il apporte un complément à celui-ci, surtout sur Christian et ce malgré une qualité du livre passable. Et puis quand on a lu une trilogie, il est toujours difficile de ne pas lire "la suite" ;)

Laissez moi un commentaire