La Déferlante - Tome 2 - La colère des Abysses

La colère des abysses, deuxième tome de La Déferlante aurait mérité une bonne centaine de pages en plus pour pouvoir approfondir certains points, mais Michael Buckley réussit à tenir en haleine son lecteur du début à la fin avec des pouvoirs et une guerre sur le devant de la scène, pour finir avec un cliffhanger final juste énorme !

Avis par Laurapassage

p

Titre : La Déferlante – Tome 2 – La colère des Abysses Achetez sur Amazon
Auteur : Michael Buckley
Editeur :
Pocket Jeunesse
Genre :
Fantastique, Young Adult, Romance
Date de parution :
04/05/2017
Pages : 
352
Prix : 
17€90
Résumé :
Sur Terre, les discriminations envers les Alphas, orchestrées par les humains, sont plus fortes que jamais.
Les deux espèces devront pourtant s’unir pour combattre une terrible menace…
Lyric parviendra t-elle à les rassembler et à stopper la terrifiante invasion qui risque d’éradiquer l’humanité toute entière ?

La colère des abysses, deuxième tome de La Déferlante est une des suites que j’attendais le plus cette année et Michael Buckley ne m’a franchement pas déçue. Encore une belle parution chez Pocket Jeunesse à découvrir de toute urgence !

 

« Je retrouve Fathom dans mes rêves. Il est en vie et en pleine santé. Nous sommes amoureux fous l’un de l’autre. On se croirait dans le pire roman à l’eau de rose, et c’est absolument merveilleux. »

 

 

Dans ce tome 2, nous retrouvons Lyric, la jeune adolescente que nous avions suivi lors de La Déferlante. C’est une dure à cuire et ça ne changera pas ! Alors que dans son passé, elle s’était refermée sur elle-même et avait fini par assumer son rôle de demi-Alpha, elle oscille aujourd’hui entre doutes, pertes d’espoir et relâchement puis rage, colère et alors, on ne peut plus l’arrêter, plus battante que jamais. Au fil des pages, on la voit vraiment évoluer, essayer différentes manières de se comporter, et on la sent un peu perdue. Elle est loin l’héroïne parfaite déjà rencontrée dans de nombreux romans, qui ne baissait jamais les bras, ne doutait pas plus de quelques secondes et dont tout le monde était fier. Enfin une jeune fille qui ne sait plus trop ce qu’elle doit faire et qui tente de nouvelles choses au fil des pages. Toujours soutenue par Bex, sa meilleure amie qui tente, parfois en vain, de lui montrer la direction à prendre et aussi entourée par Arcade qui se dévoile enfin un tant soit peu, qui le guide dans un chemin opposé, elle avance petit à petit jusqu’à prendre son envol en tant que sauveuse et leadeuse. Il n’est clairement pas facile pour elle de tout gérer, entre son envie de sauver tout le monde, ses origines à la fois humaines et Alphas et son nouveau pouvoir qu’elle doit apprendre à pousser et contrôler. Elle fait des erreurs et si c’est le genre d’héroïne avec des défauts qui vous plaît, filez la découvrir.

Une chose est sûre, dans La colère des Abysses, Michael Buckley reprend son écriture fluide, rapide et très prenante. Outre la mise en place d’une petite cinquantaine de page afin de replacer le lecteur dans l’histoire, la suite s’enchaîne à un train d’enfer et je dirais même qu’il se passe un nombre incalculable de petits événements en seulement trois cent pages. Maintenant, il est vrai que les hésitations de Lyric ou les indécisions des autres personnages qui se contredisent constamment, n’aident pas à faire vraiment avancer l’histoire. Pourtant, on sent bien tout du long du tome, en trame de fond, le déroulement qui prend place jusqu’aux cent dernières pages qui sont tout simplement haletantes. On ressort avec un goût de trop peu de cette lecture où on aurait aimer en avoir encore bien plus. Et c’est là que pour moi, ce deuxième tome est en dessous du premier, car si on détecte bien que Lyric est perdue, qu’elle se pose mille questions et s’entête sur ses erreurs, les autres aspects restent survolés et très clairement, les réactions des autres personnages et de la situation manque de profondeur…

 

« Mon peuple a été anéanti. Nous étions des millions et nous ne sommes plus que des milliers. Nous avons souffert l’indignité de vivre comme des rats dans ton monde de surface, où nous étions espionnés et harcelés par la racaille humaine. Nous avons accepté l’humiliation, nous nous sommes terrés sur votre plage, et tout cela pour rien ! »

 

 

Parce que, je me répète, Lyric, de son côté, nous fait tourner en bourrique. Et comme pour le premier tome, la romance n’est jamais bien loin. Alors que dans La Déferlante, on avait un premier triangle amoureux qui n’en était pas vraiment un car issu d’une part d’une promesse d’union arrangée, il en est de même dans La colère des abysses. Certains diront qu’ils ne les supportent plus, mais pour moi, il n’existe même pas puisque très clairement, Lyric n’agit que pour se sortir de la tête tout ce qu’elle est en train de vivre. Elle agit encore une fois comme une adolescente normale qui doute et ne se sent pas à la hauteur de son rôle. Quoi de plus normal ? Alors oui, un triangle amoureux s’installe (si on peut parler d’amour, étant donné qu’il n’est question que de s’évader mentalement une fraction de seconde !), mais il ne laisse planer aucun doute sur la suite. Je regrette d’ailleurs – encore une conséquence de la longueur du livre bien trop court – que les relations entre les personnages ne soient pas plus approfondies, car on passe d’une situation à une autre sans en comprendre leur profondeur. Mais par contre, l’accent est mit sur le pouvoir de Lyric et surtout sur les capacités qu’engendrent les gantelets, ce qui aide grandement à comprendre leur fonctionnement.

 

« La plupart du temps tu étais grincheux, préoccupé ou carrément hargneux, mais tu pouvais aussi te montrer si gentil quand tu voulais. Lorsque tu te rapprochais de moi pour plonger ton regard dans le mien, j’avais l’impression de fondre Encore maintenant, rien qu’à fixer ta photo j’en ai la tête qui tourne. »

 

 

La colère des abysses, deuxième tome de La Déferlante aurait mérité une bonne centaine de pages en plus pour pouvoir approfondir certains points, mais Michael Buckley réussit à tenir en haleine son lecteur du début à la fin avec des pouvoirs et une guerre sur le devant de la scène, pour finir avec un cliffhanger final juste énorme !

  • Histoire 90%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 85%
  • Emotions 80%
  • Originalité 90%
  • Suspense 90%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
La Déferlante – Tome 1

0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Ce n'est pas la saga qui me tente le plus mais je suis ravie de voir que tu as aimé ta lecture :)

Laissez moi un commentaire