La Sirène

Bien que j’ai eu un peu de mal à m’attacher au personnage lisse de Kalhen, Kiera Cass a su me convaincre avec l’Océan et la montée en puissance de son histoire pour faire de La Sirène un très bon livre.

Avis par Laurapassage

p

Titre : La Sirène Achetez sur Amazon
Auteur : Kiera Cass
Editeur : 
Collection R
Genre : 
Young Adult, Romance, Fantastique
Date de parution : 
22/09/2016
Pages : 
360
Prix : 
17€90
Résumé :
Une fille au lourd secret. Le garçon de ses rêves. Un océan les sépare. Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l’entendre… et qui l’oblige à se faire passer pour muette lorsqu’elle séjourne sur la terre ferme. Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akinli ?

Kiera Cass m’avait charmée avec les cinq tomes de la saga de La Sélection et je ne pouvais passer à côté de La Sirène, son premier roman enfin publié chez Collection R.

« Et tu trouverais ça tordu que je te dise que j’aime discuter avec toi-même si tu ne parles pas ? J’aime bien discuter avec toi. »

Le livre se concentre sur les sirènes où elles vivent une histoire pas banale et bien différente des mythes que l’on connait. Kalhen, notre héroïne, est une jeune femme presque parfaite. Ses qualités m’ont parfois empêché de totalement m’attacher à elle. Outre son côté casanier et peu festif, elle possède une sensibilité et un altruisme hors du commun. C’est le genre de personnage que l’on ne peut détester. Elle agit avec son coeur et ne souhaite jamais blesser personne. Quant à ses soeurs, j’ai retrouvés en elles les sélectionnées de la première saga de Kiera Cass, aux caractères et aux passés différents. Le véritable plus vient surtout de la nature de l’Océan.

Car dans La Sirène, Kiera Cass prend le parti de montrer l’Océan (la Mer, l’Eau) comme un être à part entière. Tel un personnage, Elle possède des bons côtés comme d’importants défauts. Jouant le rôle de la Mère, Elle peut autant chouchouter que tyranniser ses filles. Et l’amour prend toute sa place dans ce livre, et pourtant, la romance n’est pas au premier plan.

« Parfois je me demande si je suis encore humaine, ce qui m’angoisse autant que la perspective des naufrages. Comment vais-je pouvoir mener une vie normale après avoir envoyé des milliers de personnes à la mort ? »

Utilisant tout de même des codes semblables à La Sélection, Kiera Cass ravira une nouvelle fois ses lecteurs avec sa plume additive. Sachant qu’elle a du réécrire La Sirène plusieurs fois pour le voir enfin publié, elle s’en sot encore une fois avec brio avec une fin étonnante à couper le souffler et à nous tirer des larmes.

« Si tu Lui donnes de ton temps, Elle te donnera la vie. »

Bien que j’ai eu un peu de mal à m’attacher au personnage lisse de Kalhen, Kiera Cass a su me convaincre avec l’Océan et la montée en puissance de son histoire pour faire de La Sirène un très bon livre.

  • Histoire 90%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 80%
  • Emotions 85%
  • Originalité 90%
  • Suspense 90%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
La Sélection

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!