Le crime du comte Neville

Au final, j’ai adoré cette lecture où j’ai espéré tout du long que le drame n’arriverait pas. Je conseillerais le crime du comte Neville au fan d’Amelie Nothomb qui reste chaque année une valeur sûre de la rentrée littéraire.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Le crime du comte Neville Achetez sur Amazon
Auteur : 
Amélie Nothomb
Editeur : Albin Michel
Genre : Littérature française
Date de parution : 19/08/2015
Pages : 144
Prix : 15€
Résumé : Revues de presse : « Perversité raffinée, art éprouvé du dialogue… un joli clin d il à Oscar Wilde, qui réconcilie ces deux s urs ennemies que sont tragédie et comédie. » –Lire
« En quelques pages, Amélie Nothomb nous tient. C est là son grand talent. » –Le Matin Dimanche (Suisse)
« On retrouve les ingrédients qui font les meilleurs Nothomb : situations ubuesques, dialogues dignes d un ping-pong plein d esprit, le conte mené tambour battant… Léger et profond, Le Crime du comte Neville se révèle psychologiquement fort. » –Le Figaro littéraire

Présentation de l’éditeur : « Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne. »

Le crime du comte Neville est le dernier livre d’Amélie Nothomb et comme chaque année, je n’ai pas raté sa sortie.

Fidèle à elle-même, Amélie Nothomb nous séduit deson écriture fluide et originale avec,  disséminées dans le texte, des références à d’autres auteurs et à la culture en général.

L’intrigue est surprenante et peu courante puisque Le crime du comte Neuille relate l’histoire d’Henri, un noble belge, qui après la fugue partielle de sa benjamine, se voit affublé de la prédiction d’une voyante : il va tuer un de ses invités lors de sa prochaine réception. forcément, il ne pourra plus en dormir.

Ce qui est étonnant, c’est que dans Le crime du comte Neville, on sait où l’intrigue va nous mener, mais pas par quel chemin.

On découvre dans ce livre la vie de noble qui ne s’avère pas forcément aisée, mais plutôt une apparence et une philosophie.

On retrouvera dans le crime du comte Neville l’humour et la torture d’Amélie Nothomb. Il suffit d’apprendre les prénoms des trois enfants : Oreste, Electre et Sérieuse pour ne pas douter de l’auteur. La dernière est d’ailleurs, avec son père, le personnage central du récit. Elle transpire les maux de la jeunesse bourgeoise, retranscrit parfaitement par Norhomb.

On regrettera comme toujours la longueur du livre, qui tient plus de la nouvelle que du roman. Mais on appréciera la fin surprenante et authentique.

Au final, j’ai adoré cette lecture où j’ai espéré tout du long que le drame n’arriverait pas. Je conseillerais le crime du comte Neville au fan d’Amelie Nothomb qui reste chaque année une valeur sûre de la rentrée littéraire.

  • Histoire 75%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 90%
  • Emotions 70%
  • Originalité 95%
  • Suspense 60%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
La mécanique du coeur

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!