Let The Storm Break - Tome 2 - Let The Sky Fall

Let The Storm Break captive par son univers des sylphes qui se développe davantage que dans le premier tome et ses personnages auxquels on s’attache de plus en plus. Malgré cela, je regrette que Shannon Messenger soit partie dans certains facilites concernant le déroulement de l’histoire et des personnages qui manquent de nuances.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Let The Storm Break Achetez sur Amazon
Auteur : Shannon Messenger
Editeur : 
Lumen
Genre : 
Young Adult, Fantastique
Date de parution : 
03/03/2016
Pages : 
436
Prix : 
15€00
Résumé : 
Vane Weston est hanté. Par le lien brûlant qui l’enchaîne à Audra. Par les mensonges qu’il a racontés pour cacher sa disparition. Par les vents traîtres qui se glissent dans son esprit pour tenter de le prendre au piège dans ses pires cauchemars. Et à mesure que ses ennemis gagnent en force, il se demande combien de temps il parviendra à tenir bon. Mais Audra est toujours en fuite. Elle cherche désespérément à échapper à son passé, aux Veilleurs… et même à Vane, destiné à une autre. Mais plus elle s’éloigne, et plus le piège se referme sur elle. Grâce au lien qui l’unit à Vane, elle détient désormais le pouvoir secret que l’ennemi désire plus que tout. Qui sait si elle est de taille à le protéger ? Avec leurs alliés affaiblis par les assauts de Raiden, Vane et Audra sont contraint de faire un choix : se fier aux vents dont le pouvoir s’étiole, ou se tourner vers ceux qui les ont trahis autrefois. Mais s’il parviennent à survivre à l’orage venu les détruire, restera-t-il quoi que ce soit auquel se raccrocher ensuite ?

Shannon Messenger est une auteure qui ne m’a jamais déçue, que ce soit avec la saga Gardiens des Cités Perdues ou avec Let The Sky Fall. J’avais d’ailleurs lu ce premier tome dans le cadre d’une session du Destockage de PAL en duo, quoi de mieux que de réitérer l’expérience une nouvelle fois avec le deuxième tome Let The Storm Break. Une chose est sûre, l’association Shannon Messenger et Lumen éditions ne cesse de me combler !

 

« Je me demande si tu serais capable de te tenir à tes principes s’ils te coûtaient la vie d’un être cher. Pas la tienne, j’en ai vu assez pour comprendre que tu n’y es pas attachée. Mais celle de l’amoureux transi ? »

 

 

Dans Let The Sky Fall, nous faisions me connaissance d’Audra et de Vane. Le jeune homme y apprenait qu’il n’était en réalité pas un humain, mais un sylphe, le dernier de l’Ouest et Audra sa gardienne. Vane prend enfin confiance en lui dans Let The Storm Break grâce à l’entraînement pour maîtriser ses capacités de maître du vent. Rassurez-vous, le garçon un brin vantard, maladroit et en pleine puberté n’a pas disparu. Il use toujours de son humour pour se sortir des situations les plus délicates qu’il à le chic de cumuler et malgré que son caractère de cochon ait légèrement disparu, il ne cesse d’agir comme un enfant pourri gâté. Bon ok, ses demandes sont louables et ses défauts le rendent encore plus attachants, mais si vous cherchez l’homme parfait, vous ne le trouverez toujours pas dans ce second tome. Audra, quant à elle, garde son aspect froid au premier abord et tente toujours de ne pas réagir avec ses émotions, mais la majorité du temps avec raison. Son lien avec Vane ne l’aide pas, mais elle se montre déterminée et ne lâche rien, quitte à se mettre encore plus en danger qu’elle ne l’était déjà. Logique et réfléchie, elle sait faire la part des choses. Mention spéciale au personnage de Raf, intelligent, fort et bon copain, on s’y attache forcément !

Avec ce deuxième tome, Shannon Messenger réussit encore à me surprendre. Alors que pour sa saga Gardiens des Cités Perdues, elle cumule les scènes courtes qui lui font garder un rythme haletant et abordable aux plus jeunes, elle déroule ici les situations à travers plusieurs chapitres, y insérant judicieusement les révélations nécessaires. Sa plume est encore et toujours des plus agréables à lire et Let The Storm Break lui permet de développer davantage encore la mythologie liée aux sylphes, que l’on connaît si peu. Son imagination est à la fois sans limite et cadrée pour rester dans une continuité logique et crédible. L’idée de lire le monde des sylphes à celui des humains qu’ils doivent protéger permet de totalement s’immerger dans l’univers fantastique qu’elle présente. Les manières de vivre et les capacités des sylphes gagnent en détails dans ce deuxième tome et les descriptions des vents et de l’action apportent une réelle sensation d’immersion dans l’histoire que Shannon Messenger ne cesse de relancer à travers de nouveaux rebondissements.

 

« Je n’avais jamais connu cette douleur auparavant. Une tempête qui fait rage jusqu’aux tréfonds de mon âme, qui se déchaîne à chaque inspiration. Elle ne cesse d’augmenter et, enfin, je comprends le message. Vane est en danger. En danger de mort. »

 

 

La grande avancée dans Let The Storm Break par rapport au premier tome, c’est que Shannon Messenger introduit enfin des nuances dans ses personnages. Alors que Let The Sky Fall se concentrait uniquement que les gentils, Audra et Vane et en opposition les méchants (avec certes des apparences un peu trompeuses), nous découvrons deux personnages qui oscillent entre le bien et le mal. La frontière entre les deux devient plus mince et je ne doute pas que le troisième et dernier tome de la saga permettra davantage d’évoquer ces personnages en demi-teinte. On reste tout de même assez loin de la richesse de personnage que Shannon Messenger nous propose dans Gardiens des Cités Perdues. De plus, le véritable point faible de ce deuxième tome vient de sa prévisibilité. Malgré de nombreux rebondissements qui permettent de garder un rythme soutenu tout au long du livre, la surprise n’est pas au rendez-vous. Effectivement, on s’attend systématiquement aux différentes péripéties que vivent Vane et Audra et même si le récit fonctionne parfaitement, on ne peut s’empêcher d’être déçu. Même pour le retournement final, on devine à l’avance son arrivée. Cependant, comme à son habitude, Shannon Messenger termine Let The Storm Break par un joli cliffhanger comme elle sait si bien le faire.

 

« Etre roi c’est nul. Si encore j’avais un château, des serviteurs et des pièces de monnaie frappé a mon effigie, j’apprécierai peut être davantage la situation. »

 

 

Let The Storm Break captive par son univers des sylphes qui se développe davantage que dans le premier tome et ses personnages auxquels on s’attache de plus en plus. Malgré cela, je regrette que Shannon Messenger soit partie dans certains facilites concernant le déroulement de l’histoire et des personnages qui manquent de nuances.

  • Histoire 90%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 85%
  • Emotions 90%
  • Originalité 90%
  • Suspense 80%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Let The Sky Fall

0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. J'aimerais beaucoup lire cette série, elle m'intrigue pas mal à cause des sylphes que je suis curieuse de découvrir. C'est pas souvent que ces créatures fantastiques sont mises en avant, alors j'aimerais bien tester. Ton avis me donne encore plus envie de m'y plonger.

  2. C'est dommage qu'il y ait quelques facilités mais sinon, cette saga me tente bien surtout pour son univers original :)

Laissez moi un commentaire