Manipulation - Tome 2 - Les renards

A l’image du premier tome, Les Renards, suite et fin de la duologie Manipulation, ne présente aucune surprise, mais Juliette Lemaitre réussit à en faire une dystopie cohérente et réfléchie.

Avis par Laurapassage

Manipulation – Tome 2 – Les renards

Juliette Lemaitre

Hachette Romans


Manipulation - Tome 2 - Les renards

Young Adult, Dystopie
05/07/2017 – 340 pages – 18€00
Contre toute attente, Liza a survécu à l’Arène et sauvé in extremis sa sœur Anna des griffes du président. Maintenant, elle est bien décidée à se tenir définitivement à l’écart de la Société.
Ce répit ne dure pas. Inspirés par les exploits de Liza, des rebelles ont formé une alliance et tentent de soulever la population. Et ils ont besoin d’un symbole.
Pour Liza, c’est l’occasion rêvée de mettre fin aux manigances de Connor.
Mais le prix à payer est plus élevé qu’elle ne l’imagine…


Après le premier tome de Manipulation qui fut une belle surprise pour la première dystopie de Juliette Lemaitre, j’attendais avec impatience la parution du second tome, Les Renards, chez Hachette Romans, afin de savoir si l’auteure s’affranchirait des codes habituels du genre.

« Les épreuves ont renforcé sa cruauté. Désormais, il ne laissera plus rien passer. Quitte à devenir le pire dictateur que l’Histoire ait jamais connu. »

 

Dans Les Renards, nous retrouvons les personnages du premier tome. Anna la cérébrale et Liza, qui a fait ses preuves afin de montrer combien son intelligence égale ses capacités d’action. La plus jeune ne manque pas elle aussi d’afficher son évolution en n’étant plus seulement une petite fille apeurée. Liza, quant à elle, devient le symbole de la rébellion et n’hésite pas, encore une fois, à se mettre en danger pour faire gagner la victoire à la Résistance. Accompagnée de Calim, son fidèle allié qui l’épaule et la protège en toutes circonstances, et Jake, l’ancien chef des Corbeaux qui ne supportait plus le système en place, elle rejoint un groupe de résistants qui se fait appeler Les Renards. Ainsi, elle fait de nouvelles belles rencontres et retrouve d’anciennes connaissances, amies et ennemies, dans le seul but de destituer Connor qui sème toujours la terreur sur la ville.

Mon avis sur ce second sera du même acabit que pour le premier. Manipulation est une saga qui tient la route, avec des personnages, une histoire et un univers cohérents et réfléchis, mais manque d’originalité dans l’ensemble. Si vous aimez les dystopies, alors Juliette Lemaitre vous convaincra, mais ne vous attendez pas à être surpris. En effet, son héroïne se retrouve régulièrement en danger, elle est entourée d’une belle équipe qui pourtant, sans elle, le symbole de la rébellion et du changement, ne peut arriver à ses fins. On reconnaît le schéma des différentes épreuves, de la constitution de la Résistance à la perte de certains d’entre eux, en passant par la trahison de l’un des leurs, jusqu’au happy end final tu ne laisse aucun doute.

« Tout commence toujours par du rouge et s’achève dans le noir. »

 

Maintenant, j’ai retrouvé dans ce second tome le plaisir que j’avais pris à ma lecture avec le premier. Car malgré des situations déjà vues et une avancée dans l’histoire prévisible, le récit reste haletant du début à la fin et à aucun moment le lecteur s’ennuie. L’auteure sait alterner entre action, réflexion, stratégie et tension afin de varier le rythme qui jamais ne retombe. Les personnages, quant à eux, manquent toujours de profondeur malgré leur passé à tous marquants, mais comme pour Les Corbeaux, Juliette Lemaitre ne transmet que peu d’émotions et l’histoire de chacun nous touche peu. Cependant, elle met l’accent sur la géographie et les descriptions des lieux qui gardent toujours leur crédibilité. La fin, de son côté, n’a rien de surprenante, mais reste cohérente avec l’ensemble de cette duologie.

« Son destin ne lui appartient plus. Il quitte donc l’Arène, prêt à accomplir des actes qu’il regrettera, il le sait maintenant, pendant toute sa courte existence. »

 

A l’image du premier tome, Les Renards, suite et fin de la duologie Manipulation, ne présente aucune surprise, mais Juliette Lemaitre réussit à en faire une dystopie cohérente et réfléchie.


  • Histoire 90%
  • Ecriture 85%
  • Personnages 80%
  • Emotions 50%
  • Originalité 60%
  • Suspense 70%

MA NOTE :


En voir plus :
– D’autres chroniques : Livraddict / Babelio / Goodreads
– D’autres citations : Babelio


Photos Instagram :

Manipulation - Tome 2 - Les renards
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Pourquoi mettre 20/20 à un roman sur lequel vous émettez des réserves ?

Laissez moi un commentaire