Mirror Mirror

Mirror Mirror manque d’approfondissement, autant dans son écriture que dans le développement de ses personnages. À trop vouloir en faire, Cara Delevingne en a perdu la crédibilité de son histoire avec une intrigue peu surprenante. Ce livre plaira néanmoins davantage à de jeunes adolescents.

Avis par Laurapassage

Mirror Mirror

Cara Delevingne & Rowan Coleman

Hachette Romans


Young Adult, Contemporain, Thriller
04/10/2017 – 414 pages – 18€00
Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.
Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ?
Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil  : nul ne peut réparer un miroir brisé.


Quand les éditions Hachette Romans ont annoncé la sortie de Mirror Mirror, j’ai forcément été intrigué de part son auteure Cara Delevingne (et sa co-auteure Rowan Coleman). Je les remercie d’ailleurs pour l’envoi de ce titre. Avec ce genre de roman, il y a deux issues possibles, soit on est agréablement surpris, soit – comme ici pour moi – on fait face à une déception.

« La normalité, voyez-vous, c’est simplement d’être ce que l’on aspire à être. »

 

Mirror Mirror est un groupe de musique récent composé de quatre adolescents aux vies pas bien faciles. Red, la narratrice, tente de s’assumer telle qu’elle est, au fond d’elle, en se démarquant des autres. Ses parents ne lui sont clairement d’aucun soutien, dans ses tentatives pour s’accepter. Elle peut cependant compter sur ses amis avec qui elle joue, même s’ils gardent tous pour eux certains secrets. Notamment Rose, au père riche et à la jeune belle-mère, qui cherche constamment à se faire remarquer et aimer ; et Leo, autant attaché à sa mère prévenante qu’à son délinquant de frère. Sans compter Naomi, sa meilleure amie, qui passe son temps à fuguer. Mais cette fois-ci, elle disparaît vraiment et c’est avec l’aide d’Ash, la sœur de celle-ci, que le groupe et surtout Red, vont mener l’enquête.

Tout d’abord, je tenais à parler de Rowan Coleman, la co-auteure de ce livre avec Cara Delevingne  En vérité, je n’ai aucune information et ne saurais vous dire si elle a eu le rôle de co-auteure, nègre littéraire, correctrice ou conseillère d’écriture, ni quels les accords commerciaux en ont découlé. Je ne me prononcerai donc pas sur le sujet. Concernant le style d’écriture, je ne pourrai pas dire qu’il est mauvais, seulement il m’a fallu un temps d’adaptation. En effet, l’(es) auteure(s) glisse(nt) régulièrement des termes ou tournures de phrases à la forme narrative qu’un adolescent pourrait dire, ce qui surprend avec le mélange de langage plus soutenu (ce qui n’est pas le cas bien sûr dans les dialogues). Il faut tout de même reconnaître que la psychologie du personnage de Red y est particulièrement bien développé, au détriment des autres membres du groupe que l’on ne comprend pas toujours.

« Leo, Nai et Rose sont mes sauveurs, parce qu’ils ont vu non pas ce que j’étais mais ce que je pouvais être. Et le jour où ils ont aperçu cette version inédite de moi, je l’ai entrevue, moi aussi. J’ai compris que si je ne vivais pas ma vie pour moi alors très vite j’atteindrais le stade du non-retour. »

 

En effet, le gros problème de Mirror Mirror est son manque d’approfondissement. Cara Delevingne a certainement eu l’envie d’aborder trop de thèmes différents pour arriver à les mettre en valeur. Imaginez tous les problèmes, sentiments et obstacles que peuvent affronter des adolescents, que ce soit à l’école, familiaux, identitaires, personnels, amicaux ou sentimentaux (…), et bien ils sont tous réunis dans cette histoire. C’est trop. Et malheureusement, à trop vouloir montrer les malheurs de la vie de chacun des personnages, le récit vire au mélodrame peu crédible, surtout quand l’auteure se borne à vouloir faire un happy end un peu sorti de nulle part. Mais alors, qu’en est-il de la partie thriller. Très honnêtement, je n’ai pas eu de réelle surprise et ce à quoi je m’attendais dès les premières pages est finalement arrivé. De plus, un bon thriller young adult doit se montrer crédible dans l’éviction des adultes et même de la police, ce qui n’est franchement pas le cas ici. Pour autant, je n’ai pas non plus passé un mauvais moment avec cette lecture.

« La peur ne vient toujours pas. Alors la vodka a cet effet… Elle vous vide de toute émotion et vous laisse intrépide. On pue et on souffre, mais on n’a plus peur. »

 

Mirror Mirror manque d’approfondissement, autant dans son écriture que dans le développement de ses personnages. À trop vouloir en faire, Cara Delevingne en a perdu la crédibilité de son histoire avec une intrigue peu surprenante. Ce livre plaira néanmoins davantage à de jeunes adolescents.


  • Histoire 75%
  • Ecriture 60%
  • Personnages 80%
  • Emotions 60%
  • Originalité 70%
  • Suspense 50%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :

Emancipés


En voir plus :
– D’autres chroniques : Livraddict / Babelio / Goodreads
– D’autres citations : Babelio


Photo Instagram :

Mirror Mirror
4 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. Excellente chronique, bien argumentée !

  2. J'étais assez curieuse, tout en étant sceptique, de découvrir ce que Cara pouvait bien nous pondre... mais après ce que tu en dis (et tu n'es pas la seule) je ne crois pas que la curiosité va me pousser à le découvrir x)

  3. Très bonne chronique, tu as de bons arguments ! Je pense maintenant seulement l'emprunter, et non l'acheter...C'est vrai que Cara a voulut mettre trop de "situations difficiles" qui nécessitent d'être en même temps expliquées, résolues puis vécu avec force.

  4. Je ne vois que des avis négatifs sur ce roman ...
    Malheureusement, je n'ai pas particulièrement envie de me pencher sur cette histoire :(

  5. Mouais... Ce livre ne me tente pas spécialement et en plus, les avis ne sont pas supers... Ce qui m'intrigue c'est de découvrir le travail de Cara Delevingne.

Laissez moi un commentaire