Miss Dumplin

Un joli roman accès sur le jugement de soi-même et des autres sur son apparence physique quand on est en surpoids.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Miss Dumplin Achetez sur Amazon
Auteur : Julie Murphy
Editeur : 
Michel Lafon
Genre : 
Young Adult, Romance
Date de parution : 
12/05/2016
Pages : 
378
Prix : 
15€95
Résumé :
Willowdeen ne s’est jamais préoccupée de son corps. Oui, elle est ronde, et alors ? Comme elle le dit toujours, un corps parfait pour la plage, c’est son corps dans un bikini, pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle se retrouve à travailler au fast-food du coin et qu’elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom. Et autant Will n’est pas du tout surprise de le trouver attirant, autant elle est sous le choc lorsqu’il lui vole un baiser. Mais au lieu de se sentir pousser des ailes, Will commence à douter. Comment peut-il l’aimer quand le monde entier dit que les filles comme elle doivent être cantonnées aux seconds rôles ?
Peut-être ne s’assume-t-elle pas tant que ça au final ? Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates faites pour tout sauf défiler, Will va montrer au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Ayant reçu de nombreuses éloges sur les blogs littéraires et parlant d’une héroïne en surpoids, Miss Dumplin m’attirait depuis un moment.

« Quand vous connaissez quelqu’un depuis très longtemps, vous ne le voyez pas de la même façon que les autres. Mais si vous restez amis pour ce que vous étiez autrefois plutôt que pour ce que vous êtes maintenant, c’est difficile d’ignorer toutes les choses du passé qui vous attachent encore à l’autre. »

Dans Miss Dumplin, nous suivons Willowdean, surnommée Boulette (Dumplin en anglais) par sa mère. Cette lycéenne a des kilos en trop, mais elle les assume jusqu’au moment où sa vie amoureuse va prendre de l’importance et que sa confiance en elle va être mise à rude épreuve. Chaque personnage nous montre les différences de comportement que chacun peut avoir face à Willow. Passant de la meilleure amie qui veut être aimée de tous, à la mère ancienne miss, à la tante obèse, aux camarades aux défauts physiques et au petit ami mystérieux et compréhensif, Julie Murphy nous expose une panoplie de caractères et de réactions tous différents. Alors certes, les comportements ne paraissent pas inconnus et sont du déjà-vu dans ce genre d’histoire, mais il est toujours appréciable de lire un roman traitant des conséquences du jugement des apparences qui existe particulièrement au lycée.

En commençant Miss Dumplin, j’y ai trouvé quelques stéréotypes de cette situation particulière à Willow et l’histoire me semblait très jeunesse. Au fil des pages, l’intrigue se renforce en profondeur et l’héroïne n’est pas épargnée. A cause de son physique, mais aussi et surtout de son comportement, de son repli sur elle et de ses doutes, elle s’enlise dans une situation où elle ne comptera plus aucun allié à ses côtés. Et là où Julie Murphy est douée, c’est qu’elle arrive à nous ouvrir les yeux sur Willowdean en même temps qu’à elle.

« Je crois qu’on peut faire semblant d’être la personne qu’on voudrait être jusqu’à ce qu’on le soit devenu réellement. Parfois, pour réussir une chose, il suffit d’agir comme si on en était capable. »

Car là où Miss Dumplin se démarque d’autres livres Young Adult, c’est que l’auteure nous montre que tout le monde a sa part de responsabilité dans le rejet que peuvent subir les personnes avec des défauts physiques. Il n’y a pas de personnes toutes blanches ou seulement méchantes et elles vont toutes apporter un peu de réponse à Willowdean sur les choix à faire pour une vie heureuse où elle s’accepte. Et j’ai aussi apprécié que l’auteure ne se focalise pas sur le poids de l’héroïne, ciblant sur son apparence et ses relations avec les autres et ne parlant de santé et d’obésité morbide qu’avec sa tante.

« Il dit magnifique, je pense grosse. Mais pourquoi je ne pourrais pas être les deux à la fois ? »

Même si Miss Dumplin n’a pas été un coup de coeur, je reconnais le défi que c’est lancé Julie Murphy avec ce livre et sur le sujet des apparences physiques, soutenue par Michel Lafon avec succès.

  • Histoire 80%
  • Ecriture 90%
  • Personnages 85%
  • Emotions 75%
  • Originalité 70%
  • Suspense 75%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Eleanor & Park

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!