I

Outlander - Saison 1

La série Outlander met des images sur les mots de Diana Gabaldon, nous entraînant dans son univers, avec la juste interprétation des acteurs, les sublimes décors et la musique ensorcelante.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Outlander – Saison 1
Créateur : Ronald D. Moore
Acteurs : Caitriona Balfe, Sam Heughan, Tobias Menzies…
Genre : Fantastique, Historique, Romance
Format : 42 minutes
Résumé : Les aventures de Claire, une infirmière de guerre mariée qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Elle se retrouve alors mêlée à des histoires de propriétés et d’espionnage qui la poussent à prendre la fuite et menacent sa vie. Elle est alors forcée d’épouser Jamie, un jeune guerrier écossais passionné qui s’enflamme pour elle et la conduit à être déchirée entre fidélité et désir, étant partagée entre deux hommes dramatiquement opposés et deux vies irréconciliables.

Outlander

Comme je vous le disais dans ma chronique du premier tome d’Outlander, je regardais, au fur et à mesure de ma lecture, les épisodes de la saison 1 de la série.

Outlander

Dès les premières pages, on suit Claire, l’héroïne de la saga et on sent tout de suite sa maturité acquise à cause de la Seconde Guerre Mondiale et de son métier d’infirmière. L’actrice Caitriona Balfe et son interprétation nous montrent une jeune femme droite, un peu froide, mais forte. Tobias Menzies, qui joue Frank Randall, nous présente un mari quelconque qui ne nous apporte aucun sentiment à son égard, impression partagée avec le ressentir du livre. Et à l’image du récit de Diana Gabaldon, chaque personnage va être parfaitement interprété par son acteur. Je citais hier Colum et son aplomb, Dougal et l’indécision qu’il laisse au lecteur – et ici au téléspectateur – mais je rajouterai aussi les mauvaises manières et pitreries de Rupert et Angus qui ont quand même un grand coeur et la mine attestée de Murtagh. On peut donc féliciter les comédiens pour leur jeu exceptionnel, mais aussi l’équipe de la série pour la direction et la distribution des rôles.

Outlander

Mais bien sûr, Outlander n’aurait pas autant de succès sans le jeune écossais Jamie. Alors évidemment, dans le livre on imagine un garçon plutôt bel homme et bien bâti. C’est là que les créateurs se sont fait plaisir en choisissant Sam Heughan pour jouer Jamie Fraser. Qui n’a pas entendu parlé de lui ? Alors je pense vraiment que si autant de blogueuses se sont mises à lire la saga Outlander, c’est aussi grâce à cet acteur qui ne laisse pas indifférent. Le pire – ou plutôt le meilleur – c’est qu’en plus il joue divinement bien son rôle. Un choix judicieux pour représenter la série puisqu’il va aussi bien interpréter la compassion que l’amour, l’homme rustre que l’homme désireux. En plus de cela, il croise souvent la route de Jack Randall. Tobias Menzies, interprétant les deux Randall, se métamorphose avec le rôle de l’ancêtre. Et pour cause, l’homme aux milles facettes que l’on se prend à haïr dès sa première apparition (et cela n’ira qu’en augmentant), se voit incarné avec brio, nous faisant frémir à chaque fois.

Outlander

Car ce qui est tolérable par la lecture devient parfois limite regardable pour les petites natures comme moi. A l’instar de Game of Thrones, la série use – comme dans le livre, soit dit en passant – de non-censure. Si vous êtes prude, passez votre chemin car les scènes de sexe ne manquent pas (et Caitriona Balfe doit avoir du courage pour se montrer ainsi dans chaque épisode). Mais aussi, Outlander nous propose de magnifiques paysages, des costumes d’époque, des querelles plus ou moins importantes et des scènes violentes au plus haut point. Parce que dans cette série, on passe par toutes les émotions imaginables et tout ça pour notre plus grand plaisir !

Outlander

Alors la question se pose de savoir si la série est fidèle au livre, ou pas. Je dirais oui et non. La trame principale et les évènements importants y sont les mêmes. Seulement, le livre est long et Diana Gabaldon use souvent de moments plus plats pour partager avec le lecteur des conversations avec de grandes révélations. Mais, à l’écran, il est impossible de retranscrire tous ces instants particuliers. Du coup, les traits des personnages sont accentués et ce qui est sous-entendu dans le livre, laissant au lecteur son imagination faire le reste, est montré dans la série, déformant certains passages et la chronologie de quelques détails. Pourtant, tous ces changements n’entachent pas la compréhension et la beauté d’Outlander. Et que dire de la bande originale, tout simplement envoutante et qui nous transporte, en association avec de magnifiques scènes et un générique enchanteur.

Outlander

Comme vous l’aurez compris, la série Outlander met des images sur les mots de Diana Gabaldon, nous entraînant dans son univers, avec la juste interprétation des acteurs, les sublimes décors et la musique ensorcelante.

Outlander

  • Scénario 95%
  • Ambiance 95%
  • Personnages 90%
  • Visuel 100%
  • Sonore 100%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Game of Thrones – Saison 6

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!