Phobos 3

Phobos 3, à deux doigts d’être un énorme coup de coeur, m’a tenu en haleine du début à la fin, enchainant les rebondissements et les révélations ; mais malheureusement, Victor Dixen nous laisse une fois encore dans le flou sur de nombreuses questions pour nous laisser ainsi, sans additionnel à sa saga.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Phobos 3 Achetez sur Amazon
Auteur : Victor Dixen
Editeur : 
Collection R
Genre : 
Dystopie, Science-fiction, Romance
Date de parution : 
24/11/2016
Pages : 
624
Prix : 
18€90
Résumé : 
Fin du programme Genesis dans 1 mois… 1 jour… 1 heure… Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre. Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ? Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer. 

 

 

Avec le premier volet de Phobos, Victor Dixen m’avait conquise même si je lui avais trouvé quelques défauts. Pour Phobos 2, malgré une lecture prenante tout du long et un nouveau cliffhanger final, les questions s’accumulaient sans que des réponses nous soient présentées. Phobos Origines a su me faire patienter et me ravir en me présentant le passé et le recrutement des six pionniers garçons. Alors que dire que j’ai été plus que ravie de la publication de Phobos 3 par la Collection R et qu’avec Steven, c’est tout naturellement que nous en avons fait une lecture commune et qu’il compte dans le challenge Déstockage de PAL en duo ?

« Le problème, c’est que ce qu’on est vraiment finit toujours par ressurgir. »

C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé les douze pionniers de Mars. Alors qu’au début du tome, je les ai trouvés très matures et réfléchis, ils ont fini par m’exaspérer au fil des pages par leur manque d’évolution, bloqués de leur mentalité sans savoir s’adapter entre eux. Seule Léonor, fidèle à elle-même, ne m’a pas déçue une seule seconde. Mais rassurez-vous, je ne les ai pas détestés pour autant, au contraire, mon attachement pour eux n’a cessé de grandir encore et encore. Au contraire de Serena, toujours plus maléfique, qui n’a gagné qu’à me mettre hors de moi. Toujours aussi intelligente, manipulatrice et machiavélique, elle joue son rôle à la perfection. Quant à Harmony et Andrew, ils m’ont touché dans leur aventure et leur progression tout au long de Phobos 3, ne manquant pas dans leur tâche de protéger les pionniers.

Dans Phobos 3, Victor Dixen ne change pas sa recette. Tel un véritable scénario prêt à être adapté, les questions s’enchainent, les rebondissements se succèdent et les désillusions ne cessent de poindre. La première partie m’a tout simplement embarquée sans que je puisse relâcher mon souffle. Dans la seconde, l’auteur réussi à tout remettre en question et j’ai eu envie de balancer le livre à plusieurs moments et de taper les personnages un à un tellement le déroulement de l’histoire me rendait folle. Et le final… Et bien tout simplement, je ne m’y attendais pas du tout. Combien de fois avec Steven nous sommes nous demandés quelle serait la conclusion de cette saga sans pouvoir en trouver ne serait-ce qu’un dixième ? Et j’ai été bluffée…

« Le Yin et le yang sont aussi différents que la nuit et le jour, le vide et plein, le froid et le chaud…le mal et le bien. Pourtant, regardez : il y a un point blanc dans la partie noire, et un point noir dans la partie blanche. Parce que rien n’est jamais tout noir, ni tout blanc. Parce que personne n’est jamais entièrement mauvais, ni entièrement bon. »

Car non, Victor Dixen ne répond pas à toutes les interrogations qu’il a soulevé dans les trois tomes précédents et dans Phobos 3. Il laisse en suspens certaines questions, n’allant clairement pas au bout de ses idées, certainement trop farfelues et extravagantes pour satisfaire tous ses lecteurs. Ainsi, ils permet à ceux-ci de s’imaginer ce qu’ils souhaitent, terminant sa saga avec une fin très ouverte qui ne plaira pas à tous. Evidemment, j’aimerai une suite, ou plutôt un spin-off ou une nouvelle répondant aux dernières questions sans réponses. Mais honnêtement, tout le dénouement final, avec cette interaction politique mondiale, se révèle à la hauteur d’une enquête policière où tous les éléments dispersés ça et là depuis le début de la saga s’emboîtent à la perfection. Victor Dixen n’a rien laissé au hasard et chaque personnage va ainsi se dévoiler dans Phobos 3.

« Ce qui compte, ce n’est pas seulement la quantité de personnes qui survivront : c’est aussi la qualité de cette survie. »

Phobos 3, à deux doigts d’être un énorme coup de coeur, m’a tenu en haleine du début à la fin, enchainant les rebondissements et les révélations ; mais malheureusement, Victor Dixen nous laisse une fois encore dans le flou sur de nombreuses questions pour nous laisser ainsi, sans additionnel à sa saga.

 

  • Histoire 95%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 90%
  • Emotions 90%
  • Originalité 90%
  • Suspense 95%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Phobos 2

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!