PhonePlay

PhonePlay se catégorise bien plus en romance jeunesse qu’en véritable histoire Young Adult, mais ce livre de la très jeune Morgane Bicail se montre fluide et distrayante pour une soirée mélancolique.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Phone Play Achetez sur Amazon
Auteur : Morgane Bicail
Editeur : 
Michel Lafon
Genre : 
Jeunesse, Romance
Date de parution : 
15/01/2016
Pages : 
348
Prix : 
15€95
Résumé : 
Un soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange :  » Devine qui je suis et je serai à toi.  » L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques. Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?

« Je ne m’attendais tellement pas à ce qu’il prononce un mot que lorsque j’ai entendu sa voix rauque résonner au travers du combiné, j’ai eu l’impression de chuter d’un immeuble de quinze étages. »

 

Attirée par PhonePlay de part son histoire : une jeune auteure de 14 ans qui écrit sur Wattpad et qui finit par se faire éditer, je voulais découvrir la jeune plume de Morgane Bicail.

Le résumé assez intriguant me donnait envie d’en connaître plus sur ce court livre qui nous raconte l’histoire d’Alyssa, une adolescente peu profonde et stéréotypée. Effectivement, dans PhonePlay, notre héroïne se sent délaissée par de riches parents bien trop occupés pour lui accorder de l’attention et plonge dans une crise d’adolescence qui lui donne un air de fausse rebelle.

« Pour moi tout va bien ou tout va mal. J’ai jamais vu de juste milieu. »

 

Malgré une écriture prometteuse, Morgane Bicail ne développe pas franchement l’histoire et reste en surface. Les personnages ne se montrent pas forcément très attachants et le tout manque d’émotions. Et pourtant, l’échange de textos entre l’inconnu et Alyssa se révèle très intéressant dans la manière d’être traitée complètement naturelle et réaliste.

Seulement, la seule chose qui nous tient en haleine est de connaître l’identité du fameux inconnu et la révélation se montre peu cohérente, entre la personne des messages et son véritable caractère, entre son vécu et sa façon d’être. Le dénouement décevant n’apporte finalement pas davantage de valeur à l’histoire puisque que le récit de PhonePlay se termine par un final totalement improbable. Pour autant, on peut noter l’imagination et le style simple de l’auteure.

« C’est presque fou à dire, mais en un laps de temps très court, il a pris une place considérable dans ma vie. Ça me fait presque peur, cette façon qu’il a eue de s’immiscer dans mon quotidien, de chambouler mes repères et de bousculer ma petite routine ennuyeuse. Il a tout changé. En mieux. »

 

PhonePlay se catégorise bien plus en romance jeunesse qu’en véritable histoire Young Adult, mais ce livre de la très jeune Morgane Bicail se montre fluide et distrayant pour une soirée mélancolique. Je l’encourage vivement à continuer d’écrire et la maturité lui permettra de nous livrer de bien belles histoires.

  • Histoire 90%
  • Ecriture 60%
  • Personnages 60%
  • Emotions 70%
  • Originalité 75%
  • Suspense 75%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Dreamology

0 I like it
0 I don't like it

8 Comments

  1. Je ne suis pas du tout intéressé par ce roman. C'est peut-être un peu "trop" simple, je pense. Toutefois, ça peut certainement plaire à certains :)

    • C'est très simple et très jeunesse. Après, l'auteure a du potentiel et je trouve vraiment bien de la part des maisons d'éditions de laisser la chance à des romans de petits jeunes prometteurs.

  2. Je vais sans doute ne pas tenter celui-ci. Il ne m'attirait pas trop au départ, et vu ton avis, je me dis qu'il vaut mieux que je consacre du temps à d'autres ouvrages :)

    • Je confirme que si tu as peu de temps, ne t'embarrasse pas trop à le lire même si il se lit ultra rapidement.

  3. Je n'étais pas trop tentée par ce roman, je me dis qu'une auteure de 14 ans n'a pas assez de "vécu" pour construire une romance véritablement approfondie et complexe. Ce n'est pas une critique, au contraire, je lui souhaite beaucoup de succès, mais ça risque d'être un peu trop simple à mon goût. Mais après, je dis ça, peut être que je me laisserais tenter quand même un jour où j'aurais envie de légèreté :)

    • C'est exactement ça. Elle écrit bien mais tu sens que tu n'as pas la même vision des choses à 14 ans qu'à 30 ans et finalement, les histoires YA les plus intéressantes sont souvent écrites par des adultes qui ont un vécu, mais aussi qui poussent les choses plus loin que la petite histoire pleine de caricatures. Après comme tu dis, c'est léger et rapide à lire.

  4. J'aimerais bien lire ce livre mais vu ton avis, je pense que je vais seulement le lire si il est disponible à médiathèque...

Laissez moi un commentaire