Shades of Magic - Tome 1

Le premier tome de Shades of Magic a été une magnifique découverte, autant par ses univers variés que pour ses personnages divergents. V. E. Schwab réussit a happer ses lecteurs en alternant action, passé et révélations sur une magie étonnante et mystérieuse. Vivement la suite !

Avis par Laurapassage

p

Titre : Shades of Magic – Tome 1 Achetez sur Amazon
Auteur : V. E. Schwab
Editeur : 
Lumen
Genre : 
Young Adult, Fantastique, Fantasy
Date de parution : 
08/06/2017
Pages : 
508
Prix : 
15€00
Résumé : 
Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…
Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Particulièrement attendue, la sortie du premier tome de Shades of Magic a fait des heureux et je ne pouvais passer à côté. La jolie réputation de l’auteure V. E. Schwab la précède et Lumen a donc tout naturellement décidé de publier sa trilogie à succès qui mérite amplement toutes les éloges que l’on voit fleurir sur les blogs.

 

« Je préfère partir à l’aventure quitte à en mourir. Tout plutôt que de vivre immobile. »

 

 

Shades of Magic, c’est avant tout Kell, un magicien de sang capable de passer d’un monde à l’autre. Ce personnage se présente tout en contradictions. Il est fait d’oppositions si surprenantes qu’il est difficile de le cerner. Aussi fort, physiquement et mentalement que parfois chétif et empli de faiblesses, il peut tout autant se montrer confiant que prudent, reconnaissant pour sa qualité de vie que vindicatif face à son passé. De temps en temps excessif, il se révèle tout en nuances à d’autres moments. Sa complexité laisse le lecteur perdu dans son ressenti, le rendant particulièrement attachant mais aussi horripilant dans certains de ses choix. Alors qu’il ne comprend pas lui-même comment se placer dans sa famille, il voue un éternel dévouement pour son frère Rhy, un garçon aussi arrogant que touchant. Quant à Delilah Bard – dit Lila – cette fille a du répondant ! De premier abord antipathique, elle use de cynisme dans toutes les situations et ses blessures la rendent émouvante dans certains cas, agaçante dans d’autres. Aussi rusée que mordante, elle souhaite faire de sa vie une grande aventure et ainsi, n’en rend pas celle de Kell plus facile. En tout cas, une chose est sûre, V. E. Schwab aime les personnages divergents et on ne s’en plaint pas !

L’univers de Shades of Magic est pour le moins impressionnant. Il ne se compose pas seulement d’un seul monde, mais de quatre bien différents avec pour seul point commun une ville au même emplacement du nom de Londres. Leur constitution physique ainsi que leur structure morale sont aussi dissemblables qu’étonnantes. V. E. Schwab propose ainsi quatre identités propres et totalement dissociables et reconnaissables. Et ce, sans parler de la magie, dont la présence et le traitement diffère également chaque fois. Elle possède ici une individualité et est considéré comme un être vivant à part entière bien que non palpable. De son essence même, allant de sa manière d’être utilisée ou considérée, selon sa présence ou si elle est cachée, elle se dévoile à travers de nombreux aspects, autant bénéfique d’immorale. Elle prend forme par des objets, des bâtiments, des sorts ou des lieux des plus variés, sans parler de ses effluves révélatrices. Ainsi, le fonctionnement diffère à chaque monde et utilisation, et l’histoire nous embarque dans ses découvertes multiples à travers des habitudes de vie et des descriptions de lieux nombreuses et hétéroclites.

 

« Les Antari avaient le pouvoir de parler au sang qui coulait dans leurs veines. A la vie qui palpitait en toutes choses. A la magie elle-même – celle qui était à la fois le tout premier élément, et le dernier d’entre eux, aussi omniprésent qu’insaisissable. »

 

 

Autant dire que V. E. Schwab réussit à happer ses lecteurs grâce à son écriture structurée et fluide, alternant entre action palpitante, souvenirs passés et tourments de ses personnages, y ajoutant des découvertes continues et des pointes d’humour parsemées tout au long du récit. C’est un véritable page turner qu’elle délivre et il en devient même difficile de se contenter de cette mise en bouche du premier tome qui met seulement en place les différents univers existants de son histoire. Mais Shades of Magic surprend aussi par l’objet livre. Je ne m’étonne plus de la qualité des parutions Lumen, mais il est toujours bon de noter la qualité de leurs couvertures, ici avec un vernis en relief, et du soin apporté à leurs livres. Chaque chapitre étant découpé en plusieurs parties, leurs pages de présentation sont ornementées d’illustrations variées que l’on retrouve à divers endroits tels que la boussole, les mains et la pierre noire. Et à ma grande surprise, ce premier tome peut être lu tel un one-shot (même si lire la suite coule de source) puisque l’histoire se termine vraiment sans cliffhanger.

 

« La seule vie qui vaut la peine d’être vécue, c’est une vie qu’on a peur de perdre. »

 

 

Le premier tome de Shades of Magic a été une magnifique découverte, autant par ses univers variés que pour ses personnages divergents. V. E. Schwab réussit a happer ses lecteurs en alternant action, passé et révélations sur une magie étonnante et mystérieuse. Vivement la suite !

  • Histoire 95%
  • Ecriture 100%
  • Personnages 100%
  • Emotions 85%
  • Originalité 95%
  • Suspense 90%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Yggdrasil – Tome 1 – La prophétie

1 I like it
0 I don't like it

14 Comments

  1. Raaah il me tente tellement, il me le faut ! **

  2. Je l'ai dans ma PAL grâce à la box Mille et uns livres et j'ai vraiment hâte de le découvrir. Il a l'air tellement génial ! Tu as totalement raison, l'objet-livre est sublime et très bien travaillé.

    • C'est ça, déjà quand tu l'as entre les mains, ça t'immerge direct dans l'histoire qui est vraiment génial ! Maintenant faut attendre patiemment la suite ?

  3. Je viens de le terminer et je suis totalement d'accord avec toi ^^

    • Je suis contente que tu ais autant apprécier ! Maintenant reste à te décider si tu liras la suite en VO par impatience ou si tu auras le courage d'attendre la VF ?

  4. Tu me donnes terriblement envie de le lire !! :D

  5. Bon je crois définitivement que tu as su me vendre le livre.
    Je vais certainement me le procurer prochainement ^_^

  6. Il a l'air très intéressant, j'avais déjà super envie de le lire et ton avis m'a convaincue qu'il pourra bien me plaire. Merci ;)

    • Ce premier tome est superbe mise en place des univers et je ne parle même pas des personnages très divergents qui sont Top ! Hâte de lire ton avis ☺️

  7. Ta chronique donne envie de lire le livre :). En plus, ce serait le moyen de découvrir la plume de l'auteure, car je n'ai toujours pas lu ses livres. Shades of Magic devrait être un bon début ! ^^

  8. J'ai ce roman dans ma PAL et j'ai tellement envie de le lire !! :o <3

Laissez moi un commentaire