Si moi sans toi

Si moi sans toi m’a conquise par sa simplicité et Aëla Liper arrive à donner à sa romance riche en rebondissements une crédibilité prenante de la première à la dernière page.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Si moi sans toi Achetez sur Amazon
Auteur : Aëla Liper
Editeur : 
Rebelle
Genre : 
Romance, Contemporain
Date de parution : 
18/11/2016
Pages : 
202
Prix : 
15€00
Résumé : 
J’avais tout quitté sur un coup de tête pour m’installer dans mon bout du monde. J’avais enfin trouvé l’homme de ma vie. Je touchais le bonheur du bout des doigts. Malheureusement, ma vie n’est pas une comédie romantique et une catastrophe naturelle est venue tout chambouler… Mon fiancé dans le coma, ma meilleure amie sur le point d’accoucher à l’autre bout du monde, et un voisin quelque peu étrange : en voilà, un cocktail explosif pour une jeune femme déboussolée. Et pourtant, dans l’obscurité, je vais pouvoir compter sur ma bonne étoile… Qui sait ? Je vais peut-être réussir à vaincre le destin et enfin vivre mon « happy end » ?

Quand j’ai reçu Si moi sans toi d’Aëla Liper, je savais que c’était la suite de Une parisienne au bout du monde, mais les éditions Rebelle m’avaient assuré qu’il pouvait se lire sans problème sans avoir lu le premier. Et effectivement, Si moi sans toi est une suite sans en être une puisque c’est une deuxième histoire avec Flo l’héroïne où elle nous parle brièvement de son passé comme dans un roman one-shot. Et j’ai tout simplement adoré.

« Ma vie part en miettes. Rien ne va plus. Même mon corps m’abandonne. Mes nerfs lâchent. Je me sens vide. »

Comme vous l’avez compris, dans Si moi sans toi, nous suivons Florence, une jeune trentenaire en couple depuis un an avec Jérôme et qui a la vie dont tout le monde rêve : un petit-ami, un travail qui lui plaît, une maison en construction et de nombreux projets pour un futur plus ou moins proche. Mais bien sûr, rien ne va se passer comme prévu. Tout au long du récit, Flo nous montre ses forces et ses faiblesses. Loin d’être parfaite, elle arbore des défauts que n’importe qui d’entre nous peut avoir et quand ses rêves se retrouve chamboulée, elle s’effondre. C’est ainsi qu’elle mène un combat pour ne pas tomber au fond du trou. Et cette histoire nous fait vivre avec elle ses espoirs, ses désillusions, ses certitudes et ses défaites. Entre ses amies, Jérôme et sa famille, Anne-Sophie et Alexandre, tout va changer pour elle, pour le meilleur et pour le pire.

Si vous cherchez une histoire sensationnelle, passez votre chemin. Si moi sans toi nous raconte la vie de Flo, qui semble des plus réelles, avec certes, les rebondissements nécessaires pour en faire une romance à la fois prenante et crédibles. A l’instar des livres d’Agnès Martin-Lugand, le lecteur est prit dans le récit, se demandant constamment ce qu’il ferait à la place de l’héroïne, tourmentée à chacun de ses choix. Même si je n’ai pas réussie à être émue autant que les déconvenues de Florence auraient pu me toucher, je ne suis pas restée indifférente à sa souffrance et à ses incertitudes.

« Je ne dis pas qu’il est parfait. Mais il est parfait pour moi. A part peut-être quand son côté maniaque reprend le dessus. Etant bordélique, c’est souvent un sujet de dispute entre nous… »

Et puis soyons honnête, Aëla Liper arrive à nous embarquer avec sa plume fluide et simple. Alternant les courtes phrases et les grandes réflexions, elle transmet à la perfection les ressentis de son héroïne à son lecteur. Mon seul soucis vient des quelques coquilles restantes dans le texte qui m’ont parfois détournées de ma lecture sans pour autant être récurrentes et dramatiques. Mais le choix de l’auteure de ne pas faire de son personnage principal une femme qui n’a rien à se reprocher et qui va commettre des erreurs que chacun peut réaliser, mais que tout le monde va décrier, montre qu’elle se base sur une réalité des plus plausibles.

« Quand on était en coloc avec Anne-Sophie pendant nos années étudiantes, on avait une cagnotte à jurons qui nous servait à payer nos sorties. Dès que quelqu’un dans l’appartement prononçait un mot interdit, c’était un euro de plus pour une petite folie. Autant vous dire que la parfaite Anne-Sophie n’a jamais mis un centime dans le bocal. En revanche, moi, je devais y mettre entre cinq et dix euros par jour… Je finançais nos sorties en fait. »

Si moi sans toi m’a conquise par sa simplicité et Aëla Liper arrive à donner à son histoire riche en rebondissements une crédibilité prenante de la première à la dernière page. Je remercie les éditions Rebelle pour cette belle découverte.

rebelle-collection-lipstick

  • Histoire 80%
  • Ecriture 90%
  • Personnages 85%
  • Emotions 90%
  • Originalité 70%
  • Suspense 80%

MA NOTE :

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!