Hello les passagers !

 

Dans cet article, je vais vous parler de statistiques et objectifs, mais surtout par rapport à ma propre expérience et de mon ressenti. Tout le monde ne réagit pas de la même manière selon les situations et certains ont besoin ou pas de se fixer des objectifs. Personnellement, je suis dans l’entre deux et je vais vous expliquer pourquoi.

 

Quand on est lecteur et blogueur, les statistiques et objectifs peuvent être nombreux, mais en a-t-on vraiment besoin ?

 

 

Lecteur : Statistiques et objectifs qui en découlent

 

Pour un lecteur, les statistiques peuvent se multiplier. D’abord avec son nombre de lectures mensuel ou annuel, le nombre de pages lues, les genres littéraires lus, le nombre de livres dans la PAL…

 

La première chose à prendre en compte est son plaisir. Le but n’est pas de se mettre une pression inutile, mais de réaliser avec bonheur le résultat. Par exemple, vous aimez lire et souhaitez trouver plus de temps pour assouvir votre passion. Savoir combien vous avez lu de livres dans le mois ou l’année peut vous aider à vous fixer un objectif, en fonction de votre envie – lire plus – sans pour autant devenir une contrainte face à vos obligations quotidiennes et au temps impartis à vos autres passes-temps.

 

Statistiques et objectifs

 

Se fixer des objectifs oui, mais sur ce que l’on aime !

Avec mon expérience, je peux vous le dire, se fixer des objectifs sur des tâches que l’on déteste est perdue d’avance. Le but n’est vraiment pas de réaliser une chose que l’on déteste parce qu’il le faudrait, mais que le résultat vous importe peu. Vous n’aimez pas la poésie, les classiques ou la science-fiction, ne vous forcez pas à en lire ! Les objectifs ne sont là que pour vous booster à réaliser quelque chose que vous avez oublié de (ou du mal à) faire alors que vous adorez ça !

 

Statistiques et objectifs

 

Quel est l’intérêt des statistiques et pourquoi se donner des objectifs en tant que lecteur ?

 

On peut penser à la gestion de la PAL par exemple. Certains vivent bien le fait d’avoir 250 livres à lire dans leurs bibliothèques et d’autres le prennent moins bien et ce pour différentes raisons : les fins de mois difficiles – l’argent n’est pas un sujet tabou surtout au vu du prix du livre, que l’on soit étudiant, salarié ou sans travail – mes bibliothèques sont pleines – chacun à son échelle arrive à un moment donné où il n’a plus du tout de place – ou tout simplement par culpabilité d’accumuler des livres sans les lire.

 

Et c’est là qu’entrent en compte les statistiques et objectifs.

 

Pour tout besoin ou envie, chaque problème a sa solution. En analysant les données obtenues et en se donnant un challenge personnel, la résolution n’en paraîtra que plus facile.

 

Pour les lecteurs, les challenges sont nombreux et c’est à vous de les adapter à vos besoins et envies. X livres à lire dans l’année, BookJar des oubliés de la PAL, 1 mois = 1 livre de tel genre, X livres lus = 1 livre acheté…

 

Se fixer des objectifs oui, mais réalisables !

Si vous êtes un acheteur compulsif, mais que vous souhaitez faire baisser votre PAL, il ne sert à rien de se lancer un défi zéro achat. Premièrement, vous risquez de vous frustrer et de voir ce challenge uniquement comme une contrainte et non comme un but qui est censé vous rendre fier de vous. Deuxièmement, vous risquez de craquer, d’avoir une PAL plus importante encore après et de vous sentir encore plus mal qu’avant.

 

Il faut donc adapter son objectif à ses envies (les sorties du mois, les genres appréciés), à ses besoins (avoir un choix de livres conséquents pour les futures lectures, ne pas rester dans son coin à lire), à ses contraintes (place disponible dans bibliothèques et chez soi, obligations de la vie quotidienne)…

 

Le but d’un objectif est de pouvoir le réaliser et même de le dépasser.

 

Statistiques et objectifs

 

Blogueur : Statistiques et objectifs qui en découlent

 

Quand on commence un blog, on le fait d’abord pour son plaisir, en mettant des mots sur un ressenti avec une lecture. Pour partager sa passion et échanger avec les autres, afin de conseiller des livres, lire des avis similaires ou différents du sien, découvrir de nouveaux livres et auteurs. Pour extérioriser, tel un exutoire, un blog sert aussi à s’exprimer sur ce qu’on a envie.

 

Avec le temps, on finit tous par être intrigué par les statistiques de notre blog.

 

D’où proviennent les visiteurs ? Qui sont ceux qui commentent mes articles ? Combien sont-ils à le parcourir ? Combien de pages visitent-ils ?…
Il n’y a aucun mal à ça, mais il ne faut pas que ça devienne une obsession et un but ultime.

 

Petit rappel, on ne fait pas un blog pour un chiffre (d’abonnés, de visiteurs, de commentaires…) Si vous ne voyez que par ces statistiques, que selon vous la valeur d’un blog dépend de cela, autant vous le dire tout de suite : vous n’êtes plus du tout dans l’esprit de parler de votre passion et de la partager avec les autres. L’esprit de compétition n’existe pas chez les passionnés, tout ce qu’ils souhaitent c’est de se faire plaisir et de partager.

 

Malgré tout, il n’y a aucun mal à apprécier d’avoir des visiteurs de plus en plus nombreux, au contraire ! Il est même agréable de découvrir que ses articles plaisent. Mais soyons honnêtes, il y en a certains qui nous tiennent plus à coeur que d’autres : une confidence, une chronique sur un coup de cœur, une réflexion détaillée, une annonce particulière. Et il est toujours bon de savoir quels articles ont un public et attirent les visiteurs.

 

Statistiques et objectifs

 

Quel est l’intérêt des statistiques et pourquoi se donner des objectifs en tant que blogueur ?

 

Tout simplement pour l’avenir de votre blog pour commencer, car même si vous seul lui donnez vie, le public de celui-ci vous incite à continuer, à évoluer et à partager encore plus. Les statistiques vont vous permettre de déterminer aussi si certains articles, que vous réalisez plus par habitude que par plaisir – je pense surtout aux rendez-vous – ont encore leur place sur votre blog.

 

Il est aussi bon de savoir si un partage plus important, sur les réseaux sociaux, les sites communautaires littéraires et/ou les sites marchands est une bonne idée. C’est là que l’objectif prend toute son importance, toujours en gardant à l’idée que ça ne devienne pas une contrainte et en voyant ce qu’apportera un tel challenge (partager davantage sur sa passion, La mettre en avant ainsi que les articles de son blog par d’autres moyens comme des débats, des photos, des réactions à chaud sur une lecture…) Les challenges peuvent être nombreux soit en rapport avec les vues ou les visiteurs journaliers ou mensuels du blog, les échanges avec d’autres blogueurs (sur votre blog et les leur), le nombre ou le genre d’articles publiés dans le mois, La participation aux réseaux sociaux et/ou aux salons littéraires…

 

Statistiques et objectifs

 

Se fixer des objectifs oui, mais prendre le résultat avec du recul

Il est bon de se réjouir d’un objectif réussit et c’est d’ailleurs le but : être fier de soi et se féliciter à chaque victoire. Croyez-moi, ça fait un bien fou ! Pour autant, il ne faut pas prendre ses résultats acquis pour toujours et se croire tout puissant. Il n’est pas forcément évident de réaliser plusieurs fois de suite ses objectifs et il faut toujours penser à les adapter à ses envies, besoins et contraintes (et pas seulement en fonction de ses précédentes statistiques).

 

Ensuite, il faut aussi savoir gérer les échecs. Non pas en déprimant, mais en se remmenant en question de la bonne manière.

 

Est-ce que l’objectif était bien adapté ? La base avant de s’en fixer un. Est-ce que j’avais la motivation et surtout l’envie pour le réaliser ? Rien n’empêche de modifier et/ou de stopper un challenge en cours de route. Est-ce que j’ai pensé d’abord au résultat avant de faire les choses avec passion ? Ne jamais oublier que le plaisir et le coeur passent avant tout, quelque soient les résultats.

 

Un objectif donné par passion et réalisé avec coeur = pas de regret même pour un résultat négatif !

 

Alors bien sûr, chaque personne est différente et certains ne verront pas l’intérêt d’analyser ses statistiques de lecteur et de blogueur, et de se fixer ensuite des objectifs, ce qui est aussi compréhensible que l’inverse. Mais si vous souhaitez envisager la solution des statistiques et objectifs, j’espère avoir pu vous donner quelques clés et idées sur pourquoi le faire et comment bien le vivre.

 

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!