Sword Art Online - Tome 1 - Aincrad

Sword Art Online, avec son premier tome Aincrad m'a agréablement surprise par sa profondeur, autant dans son intrigue que dans la diversité et la crédibilité des protagonistes et de leurs personnalités. Mettez vos préjugés de côté si ce livre ne correspond pas à vos genres de prédilections et découvrez une histoire prenante et touchante.

Sword Art Online, avec son premier tome Aincrad m’a agréablement surprise par sa profondeur, autant dans son intrigue que dans la diversité et la crédibilité des protagonistes et de leurs personnalités. Mettez vos préjugés de côté si ce livre ne correspond pas à vos genres de prédilections et découvrez une histoire prenante et touchante.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Sword Art Online – Tome 1 – Aincrad Achetez sur Amazon
Auteur : Reki Kawahara (Illustrations par Abec)
Editeur : 
Ofelbe
Genre : Young Adult, Science-fiction, Jeux vidéos
Date de parution : 12/03/2015
Pages : 512
Prix : 19€90
Résumé : Un « game over » entraînera une mort réelle.
Kirito a accepté cette certitude depuis qu’il a décidé de combattre en « solo » à l’intérieur de l’Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d’univers au plus redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online.
Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté.
Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c’est sans compter sur l’obstination d’Asuna une habile épéiste avec qui il va devoir s’allier.
Démarre alors une course effrénée pour survivre dans un monde où l’art de l’épée fait loi.

Quand j’ai été contactée par les éditions Ofelbe pour un partenariat avec le blog, je me suis immédiatement dirigée vers Spice & Wolf. Alors quand on m’a proposé de découvrir l’univers de Sword Art Online avec son premier tome Aincrad de Reki Kawahara, le défi était de taille puisqu’il propulse le lecteur dans un univers de jeux vidéos, mais on se rend vite compte que ce n’est que la surface et que l’histoire va bien plus loin.

 

« Je sais parfaitement que tout ici est virtuel, constitué de toutes pièces à partir de données informatiques, mais nos coeurs, eux, sont vrais. Alors, tout ce que nous éprouvons est bien réel aussi. »

 

Kirito est ce que l’on peut appeler un geek. Rien de bien étonnant me direz-vous dans un univers comme Sword Art Online, un jeu vidéo en immersion virtuelle. Mais quand on découvre qu’il est un joueur de première ligne et en plus un bêta-testeur, ça permet déjà de se faire une idée sur le personnage. Et pourtant, il se montre bien plus complexe qu’il n’y paraît. Introverti, il gagne en assurance lorsqu’il se retrouve seul. Il ne doit alors plus de lui et ne pense plus une seule seconde aux conséquences de ses combats. Garçon au grand coeur, il fuit les gens pour ne pas les mettre en danger, se perdant lui-même dans sa solitude. Heureusement pour lui, Asuna, une jeune joueuse à son niveau d’élite, compte bien s’immiscer dans sa vie, qu’il le veuille ou non. Tout comme lui, elle sait se montrer têtue et déterminée, mais la peur de perdre ceux à qui elle tient n’est jamais bien loin. Il forme ainsi un duo épique, se ressemblant tellement dans leurs personnalités parfois surprenantes par leur bienveillances, qu’on ne peut les dissocier. Car une chose est sûre, ils connaissent bien leurs valeurs et leurs limites, ne confondant pas le jeu et ses monstres et la réalité des joueurs aux facettes multiples. Comme dans la vie réelle, ils vont d’ailleurs faire de nombreuses rencontres, des belles et d’autres qu’ils auraient préféré éviter.

Aincrad, premier tome de Sword Art Online, m’a de suite surprise, intriguée et embarquée par son principe : un MMORPG en réalité virtuelle que les joueurs ne peuvent pas quitter sauf s’ils meurent dans le jeu, ce qui entraînera une mort dans le réel, ou si l’un d’entre eux arrive au bout des 100 étages de la forteresse volante. Plutôt que d’en faire une finalité, toute l’histoire repose sur cette base puis se développe comme un autre récit. Et dès ce premier volet, on se rend vite compte que l’histoire va beaucoup plus loin. Malgré un début et certaines accès jeux vidéos qui peuvent dérouter les non-initiés comme moi lors des premières pages, on rentre vite dans le récit puisque de nombreux sujets y sont abordés. Effectivement, il est autant question de la nature humaine, de méchanceté, de loyauté, d’entraide que de romance, de confiance et surtout de dépassement de soi et de ses peurs. Divisé en deux parties, la première cible l’histoire en elle-même avec son déroulement, la seconde – bien que moins prenante – nous immerge dans celle-ci à travers des moments du passé qui ont changé la vie et la vision des deux personnages principaux, nous permettant même de les comprendre encore davantage.

 

« Outre les combattants, il y a aussi des artisans : forgerons, cordonniers ou tailleurs. Il est possible également d’apprendre à pêcher ou à cuisiner, et même de s’initier à la musique. L’aventure n’est pas la seule option qui s’offre à eux dans ce vaste monde virtuel ; ils peuvent littéralement choisir leur mode de vie. »

 

Comme je le disais, Sword Art Online ne se contente de nous raconter l’histoire de Kirito piégé dans un jeu vidéo à travers des scènes de combats, mais nous offre un ensemble éclectique de situations permettant à tous les lecteurs de se plonger dans ce livre. Les sentiments et impressions des personnages y prennent d’ailleurs une part important, développant avec précision les relations entre les différents joueurs. J’ai grandement apprécié la crédibilité instaurée par l’auteur dans cette histoire de science-fiction, y retrouvant avec de multiples détails les différences de personnalités présentes dans la vraie vie. Chaque aspect de caractère y est mit en avant avec une diversité étonnante. Entre gentils de nature, égoïstes, orgueilleux, immatures, raisonnables, peureux, et j’en passe, chaque personnage croisé dans le récit possédera à la fois des qualités importantes, mais aussi des défauts non négligeables qui manquent parfois dans les fictions. Ainsi ils ont tous commit des erreurs, souvent importantes et de temps en temps irréparables, ne faisant pas forcément d’eux des personnes fondamentalement méchantes, qui tentent à la fois de changer et/ou de réparer leurs erreurs ou qui acceptent leur nature véritable sans broncher. Aincrad se montre ainsi bien plus profond que d’autres livres avec des histoires qui se voudraient de base plus émouvantes.

 

« Vous êtes bien dans un jeu-vidéo, mais vous n’êtes plus là pour jouer. »

 

Sword Art Online, avec son premier tome Aincrad m’a agréablement surprise par sa profondeur, autant dans son intrigue que dans la diversité et la crédibilité des protagonistes et de leurs personnalités. Mettez vos préjugés de côté si ce livre ne correspond pas à vos genres de prédilections et découvrez une histoire prenante et touchante.

  • Histoire 90%
  • Ecriture 90%
  • Personnages 100%
  • Emotions 85%
  • Originalité 95%
  • Suspense 95%

MA NOTE :

18/20

Pour ceux qui ont aimé :
Le jeu du maître – Tome 1

En voir plus :
– D’autres chroniques : Livraddict / Babelio / Goodreads
– D’autres citations : Babelio

Photos Instagram :

Sword Art Online - Tome 1 - Aincrad
Sword Art Online - Tome 1 - Aincrad
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Je l'ai dans ma PAL depuis un moment mais tu me donnes vraiment envie de l'en sortir, je crois bien que je vais m'y mettre bientôt! ^^

Laissez moi un commentaire