The Scorpion Rules

The Scorpion Rules, l’histoire d’héritiers aussi différents que sensibles, où leur avenir ne tient qu’à un fil, dans un univers futuriste où les IA font la loi.

Avis par Laurapassage

p

Titre : The Scorpion Rules Achetez sur Amazon
Auteur : Erin Bow
Editeur : 
Lumen
Genre : 
Young Adult, Science-fiction
Date de parution : 
07/04/2016
Pages : 384

Prix : 
15€00
Résumé : La première règle, pour assurer la paix ? Faites-en une affaire personnelle… Très personnelle. Autrefois régnait la guerre, mais une intelligence artificielle nommée Talis a pris le pouvoir. Quatre cent ans plus tard, le monde est en paix. Le prix à payer ? Le sang d’enfants innocents. Si un gouvernement entre en conflit, l’héritier du trône, élevé dans l’une des nombreuses prisons-monastères de Talis, est mis à mort. Greta, princesse de la Confédération panpolaire, installée au Nord de ce qui était autrefois les États-Unis, est l’une de ces Enfants de la Paix. Si elle parvient à atteindre son dix-huitième anniversaire, elle est sauvée. Mais lorsqu’elle rencontre Elián, otage tout juste débarqué de la toute nouvelle Alliance du Cumberland, tout change. Chargé de chaînes, le jeune homme ne cesse de défier l’intelligence artificielle qui contrôle leur vie dans ses moindres détails et son audace est sévèrement punie. Son esprit de révolte, son complet mépris des règles contaminent peu à peu la jeune fille, qui découvre que la résistance est possible. Jusqu au jour où le pays natal d Elián déclare la guerre à celui de Greta et envahit le petit havre de paix où vivaient jusque-là les jeunes otages, qu il fait, à son tour, prisonniers. La réaction de Talis promet d être terrible… à moins que Greta ne trouve un moyen de sauver sa vie et celle d’Elian.

Avec The Scorpion Rules, Lumen ayant réussi à nous intriguer des semaines avant sa sortie, avec d’abord un compte à rebours, puis des présentations de personnages et une bande-annonce, je ne pouvais m’empêcher de le lire le plus vite possible. Et c’est avec le plus grand plaisir sur nous en avons fait une lecture commune avec Steven de Plume Bleue. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sa chronique juste ici.

« – Talis n’est pas un dieu et les Maximes ne sont pas des textes sacrés, rétorqua Thandi. »

Dès le début du livre, Erin Bow nous lance dans un univers futuriste post-apolyptiuqe, faisant de The Scorpions Rules un mélange de Science-fiction et de Young Adult par les personnages adolescents. Gardant les bases de la dystopie, elle utilise avec brio un sujet d’actualité traité parfois avec trop peu d’égard avec des solutions peu adaptées à la situation, le réchauffement climatique. Et c’est ainsi que Talis, une intelligence artificielle de classe 2, autrefois véritable humain, a permis de cesser les guerres engendrées dans la plupart des cas à cause de l’eau, élément vital à la survie de tous. Prenant le pouvoir, Il décide de vie ou de mort, allant jusqu’à raser des villes entières et prend la décision de garder prisonniers dans des pensionnats monastères les héritiers de chaque trône. C’est ainsi que chacun de ses enfants se retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, attendant de savoir si leur peuple va entrer en guerre contre un autre, entrainant ainsi la mort de leurs deux héritiers.

The Scorpion Rules

The Scorpion Rules se divise en deux parties. Erin Bow nous perd parfois dans la première partie en nous abreuvant continuellement d’informations, mêlant des termes futuristes à l’Histoire de la Terre avec les différentes guerres connues. En ajoutant à cela l’incertitude de la nature de Talis, se comportant comme un Dieu en obligeant l’apprentissage de ses Maximes, la lecture se retrouve hachurée de sujets pas toujours évidents à assimiler. Tout au long du livre, nous sommes emmenés par Greta, qui vit depuis ses 5 ans au Préceptorat, l’endroit qu’elle considère comme sa maison. D’abord réservée, la jeune fille se montre en tant que modèle parmi sa bande d’amis. Véritable future Reine, elle ne s’éloigne que tard de ce rôle qui lui est destiné. Malgré le fait qu’elle nous conte son histoire, elle reste très détachée de ses sentiments en se les cachant à elle-même ainsi qu’aux autres héritiers. Entourée de plusieurs personnes, elle peut compter depuis son arrivée sur Da-Xia, sa meilleure amie et colocataire de cellule. Elle saura se montrer forte pour Greta et demeura son roc jusqu’à la fin du livre, gardant le rôle de pilier en toutes circonstances. Elian, qui lui arrivera après les autres, ne se montrera pas facile à vivre. Ayant passé toute son existence libre, il ne lâchera jamais son impertinence et déterminé à ne pas accepter les règles de Talis, il fera tout contredire les ordres du Père Supérieur, l’IA qui dirige le Préceptorat. Casse-cou, il se verra heureusement sous la protection des autres héritiers qui le défendront à maintes reprises.

« Un Préceptorat était certes une colonie de futurs dirigeants, mais aussi un modèle d’intelligence écologique, un exemple pour le monde. »

Avec une écriture riche et presque soutenue, Erin Bow nous présente dans The Scorpion Rules un ensemble de valeurs disparues depuis longtemps. Prônant un certain esclavage, les IA n’hésitent pas à utiliser la torture mentale et physique pour obtenir ce qu’ils souhaitent des enfants, utilisant des procédés technologiques ou ancestraux. Montrant aux héritiers, de part leur éducation, les erreurs à ne pas commettre, l’endoctrinement est un sujet tabou totalement présent dans le récit. L’univers riche et complexe de l’auteure l’amène finalement à des choix étonnants et rares dans la littérature jeunesse, permettant au livre de plaire autant aux adolescents qu’aux adultes. La tension, qui enfle au fils des pages dans la deuxième partie, se lie à la solidarité qui existe entre les 7 héritiers que nous suivons, aussi fidèles qu’indépendants les uns des autres et permet de rendre totalement addictif le lecteur.

The Scorpion Rules

Créant un véritable malaise, à la fois avec l’enfermement et avec la moralité de la situation, Erin Bow nous conte une histoire aussi réelle que redoutable. Et malgré un début où fourmillent de nombreuses informations qui se superposent jusqu’à parfois nous embrouiller, ce premier tome de The Scorpion Rules ne laisse pas indifférent. Nous permettant de nous poser des questions sur notre manière de vivre actuelle et sur notre futur possible, le livre nous amène dans un tourbillon de nouvelles règles où la paix et la vie des héritiers des trônes ne tiennent qu’à un fil.

The Scorpion Rules, l’histoire d’héritiers aussi différents que sensibles, où leur avenir ne tient qu’à un fil, dans un univers futuriste où les IA font la loi.

  • Histoire 95%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 75%
  • Emotions 65%
  • Originalité 95%
  • Suspense 85%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Fire Sermon

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!