Vice-Versa - Cinéma

Les personnages sont attachants et Vice-Versa nous apporte une leçon de vie où l’on passe par un mélange d’émotions qui font de ce film un régal. Adapté aux adultes comme aux enfants, chacun y trouvera son plaisir.

Avis par Laurapassage

Vice-Versa
p

Titre : Vice-Versa
Réalisateur : Pete Docter
Acteurs : Charlotte Le Bon, Gilles Lellouche, Marilou Berry, Pierre Niney, Mélanie Laurent…
Genre : Animation, Comédie, Famille
Date de sortie cinéma : 17 juin 2015
Résumé : Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

viceversa6

Vice-Versa nous entraîne dans le cerveau d’une jeune fille de 11 ans. Plutôt étonnant de prime abord, la réussite de ce pari se doit grâce au mélange d’humour, de tristesse, de surprise, d’imagination et de rebondissements qu’a réussit à réunir Pixar (et tout cela pour Disney).Nous découvrons Riley qui déménage à San Francisco, une grande ville déshumanisée. Au quartier général situé dans sa tête, cinq émotions la dirigent (comme nous tous d’ailleurs). Il y a Joie qui respire la joie de vivre, Tristesse qui déprime à la moindre occasion, Dégoût toujours très franche avec un style à toute épreuve, Colère qui s’énerve dès qu’il le peut et Peur maître de la sécurité et souvent un peu lâche.Une belle palette de couleurs, comme ces boules de souvenirs qui apparaissent ou disparaissent.L’histoire avance grâce au changement qui s’opère en Riley, le passage de la petite fille à l’adolescente.

viceversa4

Vice-Versa nous apprend au fur et à mesure pourquoi certains souvenirs nous échappent, pourquoi se souvient-on de cette entêtante et insupportable musique de publicité, l’importance des piliers de notre personnalité. Avec l’île de la Famille, on comprend la portée de l’Amour porté par Riley à ses parents.On découvre aussi les îles de l’Amitié, de la Bêtise, de l’Honnêteté et du Loisir. Elles sont les reflets des 5 plus beaux souvenirs de Riley, qui évolueront avec ses expériences. Mais ce qui est magique, c’est la réalité avec laquelle le scénario arrive à nous faire prendre conscience que l’on ne peut pas toujours être joyeux.

viceversa3

Nous avons tous au fond de nous un studio de Rêves ! Les émotions font de nous ce que nous sommes. Joie ne cherche qu’à rendre heureuse Riley mais elle finira par comprendre que sans toutes les autres émotions, elle ne peut réellement parvenir à ses fins. Un souvenir est généralement composé qu’au moins deux émotions, comme on peut le voir à la fin du film. Disney nous montre tout simplement des concepts parfois compliqués à comprendre mais aussi à expliquer. Les personnages sont attachants et Vice-Versa nous apporte une leçon de vie où l’on passe par un mélange d’émotions qui font de ce film un régal. Adapté aux adultes comme aux enfants, chacun y trouvera son plaisir.

viceversa5

  • Scénario 95%
  • Ambiance 95%
  • Personnages 100%
  • Visuel 100%
  • Sonore 95%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Cendrillon

0 I like it
0 I don't like it

4 Comments

  1. Ça donne envie de voir le film. J'avais des craintes sur public visé. Mais si tu dis que c'est aussi bien pour les adultes.

  2. J'ai finalement regardé Vice-Versa. Et encore une fois Pixar réussit sont coup. Ils sont quand même forts pour arriver à nous faire plonger dans un film d'animation qui nous parle des emotions. C'est intelligent. Comme tu le dis adapté aux adultes et aux enfants, même si ici les adultes ont un travail d'explication à apporter aux enfants.

  3. Oscars 2016 :
    Meilleur film d’animation : Vice-Versa

Laissez moi un commentaire