I

Warcraft : Le commencement - Cinéma

Warcraft : Le commencement est un film d’héroïc fantasy restant très fidèle au jeu vidéo, mais compréhensible par les néophytes de son histoire, montrant un univers extrêmement riche et complet avec des effets spéciaux à couper le souffle.

Avis par Laurapassage

p

Titre : Warcraft : Le commencement
Réalisateurs : Duncan Jones
Acteurs : Travis Fimmel, Toby Kebbell, Paula Patton…
Genre : Action, Fantasy, Aventure
Date de sortie Cinéma : 25 mai 2016
Résumé : Le pacifique royaume d’Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d’envahisseurs: des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l’autre à l’extinction. De côtés opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple et de leur patrie.

Warcraft : Le commencement

Warcraft : Le commencement est un film que je ne serais pas aller voir de moi-même, mais Zhom étant un ancien joueur du jeu vidéo extrêmement connu, il a réussi à me convaincre de découvrir cet univers de fantasy avec la bande-annonce qui m’a vraiment emballé.

Warcraft : Le commencement

L’histoire du film Warcraft : Le commencement prend ses origines du jeu vidéo éponyme. Rassurez-vous tout de suite, le film est compréhensible par tous, que vous connaissiez le jeu vidéo ou non. Et si vous êtes comme moi un néophyte en ce qui concerne l’univers fantasy de Warcraft, vous découvrirez une histoire riche avec un monde riche, complet et très diversifié. Très inspiré de Tolkien dans le style héroïc fantasy, le film présente une adaptation très fidèle au jeu vidéo (dixit Zhom) à quelques libertés prises. De nombreuses espèces différentes y sont montrées, comme les humains et les orcs, des nains ultra réalistes et d’autres moins connus. Ajoutant à cela une magie bien ancrée dans l’univers, vous pouvez déjà vous faire une idée générale de ce long-métrage.

Warcraft : Le commencement

Warcraft : Le commencement se déroule autour de plusieurs personnages importants, tous très développés malgré la richesse de l’histoire. Nous suivons d’abord Lothar, humain et beau-frère du roi, qui se révèle aussi malin et rusé que très bon chevalier. Je regrette cependant que Travis Fimmel use des mêmes expressions que pour son personnage Ragnar dans la série Vikings. Il s’accompagne de Khadgar, un apprenti sorcier ayant arrêté sa formation qui va évoluer tout au long du film, passant du personnage crédule à un fort jeune-homme. On découvre ainsi le gardien sorcier Medivh, un mage extrêmement fort, mais aussi très torturé. A côté, deux personnages importants débarquent du monde des orcs. Durotan, chef de son clan, est pour moi le personnage le plus touchant du film sachant qu’il fait preuve d’une tolérance à toutes épreuves (et ça fait du bien un peu d’ouverture d’esprit dans le monde actuel) prouvant son intelligence tout du long. Quant à Garona, une demie-orc au physique approchant les humains, elle tentera de se faire accepter par un peuple après des années à ne pas être respecté des orcs.

Warcraft : Le commencement

Débordant d’effets spéciaux impressionnants, on reconnait régulièrement dans Warcraft : Le commencement, le style des jeux-vidéos, à travers de nombreux détails, comme les armes et armures, mais aussi dans les décors. Les orcs sont représentés par un design saisissant et leur philosophie est très bien exposée tout au long du film. Pour ce qui est du langage différent à chaque espèce, le problème se présente quand un orque se trouve en présence d’un humain et les procédés utilisés pour y pallier sont très originaux. Pour finir, les batailles paraissent moins renversantes que dans ce style de film (par exemple Le seigneur des anneaux et Le Hobbit) puisque les prises de vue se focalisent sur les personnages, ne montrant pas ou peu de vue d’ensemble. Pour autant, ma musique les accompagnant vous prend aux tripes.

Warcraft : Le commencement

Warcraft : Le commencement est un film d’héroïc fantasy restant très fidèle au jeu vidéo, mais compréhensible par les néophytes de son histoire, montrant un univers extrêmement riche et complet avec des effets spéciaux à couper le souffle. Si je ne devais avoir qu’une plainte, ce serait dans cette fin un peu trop ouverte à mon goût sur une suite future.

Warcraft : Le commencement

  • Scénario 80%
  • Ambiance 90%
  • Personnages 90%
  • Visuel 95%
  • Sonore 85%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :
Jurassic World

Pin It on Pinterest

Share This

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!

Souscrire à la Newsletter

Pour ne rien rater des prochains articles du blog, des news et mises à jour sourcrivez à la Newsletter.

You have Successfully Subscribed!