Le chant de l'océan

Le chant de l’océan permet un agréable retour à Lacanau où les retrouvailles avec Stecy et Lucas sont des plus plaisantes. Erika Boyer touche une nouvelle fois avec ses mots en présentant une histoire émouvante, sincère et vraie.

Avis par Laurapassage

Le chant de l’océan

Erika Boyer

Auto-Édité


Romance, Contemporain
21/10/2018 – 258 pages – 15€90
La relation de Stecy et Lucas souffre de leur passé respectif et si leurs sentiments les poussent irrémédiablement l’un vers l’autre, leurs vieux démons continuent de ronger le lien fragile qui les unit.
Sur le papier, leur couple n’a aucun avenir, mais en réalité, leur amour est une évidence et ils sont prêts à tout pour être ensemble.
Face à cet océan qu’ils chérissent tant, celui-là même qui rythme leur vie, ils feront tout leur possible pour être heureux ensemble. Mais cela sera-t-il suffisant ? Pourront-ils vaincre leurs ennemis en sachant que ces derniers se cachent à l’intérieur d’eux-mêmes ?
Si vous avez aimé Rose et Ethan, vous adorerez Stecy et Lucas dans ce spin-off de ‘Le langage des fleurs’ !


Erika Boyer sait me surprendre à chacun de ses romans et vous savez quel plaisir c’est pour moi de les découvrir à chacune de leur sortie. Lorsqu’elle m’a proposé d’intégrer La constellation de la plume, son comité de lecture qui serait lancé avec Le chant de l’océan, j’ai évidemment été emballée. Et force a été de constater avec ma lecture que ce spin-off de Le langage des fleurs a su totalement m’embarquer et me convaincre.

« Penser à des choses positives aide à chasser le négatif, même si cela ne l’efface pas totalement. »

 

Après Le langage des fleurs où nous découvrions avant tout Rose et Ethan, Le chant de l’océan, son spin-off, se concentre sur Stecy et Lucas, deux personnages qui ne nous sont donc pas inconnus. Stecy, la sœur d’Ethan vit avec un mal-être perceptible dès les premières pages (même bien avant si vous avez déjà lu Le langage des fleurs). Mais elle sait garder mystérieux ses problèmes et il va falloir creuser page après page pour comprendre l’étendue de l’horreur qu’elle a vécu dans le passé et les conséquences qui en découlent dans le présent. Lucas, de son côté, est un personnage beaucoup moins torturé que son amie et pourtant, cela ne l’empêche avoir lui aussi ses propres secrets ! Et il semble évident qu’avec deux protagonistes aussi énigmatiques, leur histoire sera loin d’être simple et facile à suivre !

Chaque fois que je lis un roman d’Erika Boyer, je ne cesse de me dire qu’elle sait comment exprimer les pensées de ses personnages, sans les rendre répétitives, à la fois sincères et naturelles. En dehors de la qualité de ses intrigues et des caractères de ses personnages, c’est vraiment l’aspect qui me fascine chaque fois. Ainsi, le lecteur se sent automatiquement investi dans l’histoire, au cœur même du récit et totalement omniscient. Ce qui n’empêche pour autant pas l’autrice de garder des mystères, pour mieux nous surprendre, et que l’on découvre au fur et à mesure des pages. Car sachez-le, une fois encore, elle traite des sujets réels, parfois tabous – malheureusement – mais surtout terriblement difficiles, à vivre, à envisager, à imaginer.

« Son sourire est la plus belle chose qu’il m’ait été donné de voir. C’est aussi la plus cruelle parce que je suis persuadée qu’il n’est pas tout à fait vrai. On ne peut pas sourire ainsi en permanence. »

 

Pour moi, Le chant de l’Océan a été une lecture encore bien plus plaisante que Le langage des fleurs, notamment grâce à la fluidité et à l’évidence même de la relation entre Stecy et Lucas. Peut-être me suis-je davantage reconnue dans ces deux personnages – même si je ne partage quasiment rien de leur passé – Mais les mots d’Erika Boyer ont vraiment su faire écho en moi. En effet, l’autrice a réussi sans mal à faire passer les émotions qu’elle souhaitait, entre le mal-être de Stecy, l’envie d’être parfait de Lucas et leurs tentatives d’entente et de rapprochement. Et c’est vraiment avec ce livre que j’ai pris conscience combien Erika Boyer avait enfin trouvé son style et sa voix (pas sa voie qui est évidemment l’écriture, mais bien sa voix pour signifier l’écriture qui lui propre) alors même que Hyacinthe est toujours dans ma PAL.

« C’est idiot, mais je crois que parfois, les gens qui nous sont les plus proches sont aussi ceux qui sont le moins en mesure de nous aider. C’est comme si leurs mots sonnaient faux parce qu’ils nous aiment trop et qu’on a peur qu’ils ne soient pas pleinement honnêtes à cause de leurs sentiments. »

 

Le chant de l’océan permet un agréable retour à Lacanau où les retrouvailles avec Stecy et Lucas sont des plus plaisantes. Erika Boyer touche une nouvelle fois avec ses mots en présentant une histoire émouvante, sincère et vraie.


  • Histoire 90%
  • Ecriture 95%
  • Personnages 95%
  • Emotions 95%
  • Originalité 85%
  • Suspense 85%

MA NOTE :

Pour ceux qui ont aimé :

Le langage des fleurs


En voir plus :
– D’autres chroniques : Livraddict / Babelio / Goodreads
– D’autres citations : Babelio


Photo Instagram :

Le chant de l'océan de Erika Boyer
Le chant de l’océan permet un agréable retour à Lacanau où les retrouvailles avec Stecy et Lucas sont des plus plaisantes. Erika Boyer touche une nouvelle fois avec ses mots en présentant une histoire émouvante, sincère et vraie. Avis par Laurapassage
1 I like it
0 I don't like it

4 Comments

  1. J'attendais ta chronique en stressant... Je te sais honnête avec moi, depuis le tout début, et je savais que tu serais aussi honnête avec les personnes qui te suivent, que tu ne dirais pas du bien pour faire plaisir et donc j'avais peur de savoir si tu avais aimé ou non cette nouvelle histoire. Au final, non seulement tu as aimé mais en plus tu dis des choses qui me touchent énormément, notamment sur ma plume / mon style, merci beaucoup ♡ Je suis vraiment super heureuse que ce nouveau roman t'ait plus.

    Merci beaucoup pour ce beau retour (j'adore voir les citations que tu relèves ^^) et comme toujours, pour ton soutien au quotidien. Même quand on ne peut pas discuter non stop (parce qu'on a une vie quand même haha) je sais que tu es là et c'est vraiment important pour moi ♡

    • J’ai tenu à garder le suspens jusqu’au bout et je n’ai rien laissé filtrer exprès (j’en parle justement sur ma publication Instagram en te demandant de ne pas me tuer), mais « Le chant de l’océan » est clairement mon roman préféré que tu as écrit (et que j’ai lu, évidemment). J’ai vraiment eu cette sensation que tu avais trouvé ta voie, que l’histoire, le style, le découpage, l’intrigue et les personnages coulaient de source, que ça avait été naturel pour toi de l’écrire et ça a marché sur moi !
      Alors merci à toi pour cette superbe lecture, pour le faire confiance chaque jour et comme tu le dis, d’être toi aussi toujours là même si on ne peut pas tout le temps se parler ❤️

    • Tu m'as bien eue avec ça ! Je n'aurais pas deviné, tu as bien caché ton jeu xD
      J'espère que je continuerai à te donner ce sentiment avec mes prochains livres, qu'il y aura toujours "mon style" et que tu aimeras, aussi !
      Merci beaucoup, pour tout ♡

  2. Je ne vois que du bien des livres d'Erika alors il faudrait vraiment que je découvre ce qu'elle fait :)

Laissez moi un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.